Blaye AOC (Bordeaux), vin rouge : situé sur la rive droite de la Gironde et aux confins de la Charente, cette appellation Blaye était de moins en moins utilisée au profit des Côtes de Blaye et Premières-Côtes de Blaye. Blaye couvrait surtout des vins légers, peu structurés, en fait de bons vins ordinaires qu’on trouvait en rouge et en blanc. Mais l’appellation a décidé il y a une dizaine d’années de briser cette image  en imposant des vins de belle tenue. Création donc d’une nouvelle appellation répondant à une exigence de qualité accrue avec densité de plantation et rendement limités et élevage de 18 mois suivi d’une dégustation d’agrément. Ces vins, concentrés, équilibrés, bien charpentés, sont aptes au vieillissement. Ils sont le fruit d’un assemblage de merlot, de cabernet sauvignon, de cabernet franc et de malbec. Au nez se mêlent des fruits rouges et noirs (framboise, fraise, cerise, cassis), des notes florales (rose poivrée, violette…), avec parfois une touche de menthe. La surface déclarée aujourd’hui est d’une cinquante d’hectares formant ce qui pourrait devenir de futurs grands crus comme à Saint-Emilion.