Parmi les 50 vins les plus chers du monde en 2015, vainqueur toutes catégories, la Bourgogne avec 40 vins sur les 50 (dont les 3 premières places et 6 dans les 10 premières) du classement établi en 2015 par le Wine Searcher* site web et moteur de recherche fondé à Londres en 1999. Le vin le plus cher au monde est une bouteille d’Henri Jayer Richebourg Grand Cru de la Côte de Nuits qui vaudrait entre 13 400 et 21 000 €.

* Un classement établi à partir des listes de prix de 54 876 cavistes, négociants et producteurs dans le monde soit 7 283 489 bouteilles de vin, tous millésimes confondus, et avec un prix moyen par bouteille.

Le Richebourg d'Henri Jayer
Le Richebourg d’Henri Jayer, le vin le plus cher du monde

Henri Jayer, ses bouteilles valent de l’or

Henri Jayer
Henri Jayer, vigneron à Vosne-Romanée, ami de Jacky Rigaux qui lui consacre ce livre

Cette première place est une sorte d’hommage posthume (il est mort en 2006) à Henri Jayer, très grand viticulteur visionnaire (inventeur de la macération pré-fermentaire à froid), à cette figure emblématique de la Bourgogne connu partout dans le monde au point d’avoir été adulé (malgré lui) comme une véritable icône de la Bourgogne. Cette réputation, il la doit aussi à son fameux Vosne-Romanée Premier Cru Cros Parentoux (arrivé troisième en 2015), une minuscule parcelle de 1,01 ha qu’il sublima. Ce premier cru (à peine 3500 bouteilles par an) est devenu grâce à lui, l’un des plus grands vins rouges du monde. Henri Jayer avait commencé à produire du vin en son nom propre dans les années 1950. Ses bouteilles se négocient désormais à prix d’or. Si aujourd’hui, les climats de Bourgogne sont inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, c’est en partie grâce à Henri Jayer aime à dire Jacky Rigaux qui l’a bien connu et qui organise chaque année Les Rencontres Internationales Henri Jayer, Vignerons, Gourmets et Terroirs du Monde au Château de Gilly-les-Cîteaux.

La Romanée-Conti sur la deuxième marche, les Bordeaux oubliés

Sans conteste, la Romanée-Conti est le plus grand vin rouge du monde à la réputation universelle mais dans cette liste très mercantile, il n’arrive qu’en position 2. Le Domaine (DRC) place malgré tout cinq autres vins dans ce classement (Montrachet, La Tâche, Richebourg, Romanée-Saint-Vivant et Grands Echezeaux).

Qu’en est-il de l’autre icône des vins rouges,  un Pomerol, le célébrissime  Petrus de Jean-Pierre Moueix. Incroyable, il n’arrive qu’à la 18e place et ne vaut que (!) 2380 €. Le Pin, seul autre Bordeaux (Pomerol) de la liste, cet ancien et mythique vin de garage de Jacques Thienpont n’est qu’en 23e position.

La montée en puissance des vignerons allemands, la presque absence des vins du nouveau monde et des champagnes…

Egon Müller, son Scharzhofberger Riesling
Egon Müller, son Scharzhofberger Riesling Trockenbeerenauslese est le 4e vin le plus cher du monde

Deux vignerons allemands, deux mosellans, Egon Müller et M. Prüm, trustent 4 places dans ce classement dont la 4e et la 7e pour leurs deux Riesling Trockenbeerenauslese. A la 14e place et seul vin du nouveau monde, le Screaming Eagle Cabernet Sauvignon venu d’Oakville  dans la Napa Valley (Californie) de l’homme d’affaire Stanley Kroenke, l’unique propriétaire du domaine depuis 2009. Enfin, l’honneur est sauf ! Deux champagnes : Krug  avec son prestigieux Clos d’Ambonnay qui se place à la 24e à 1985 € et Dom Pérignon P3 Plénitude Brut, à la 32e position.

Une liste qui démontre une année de plus, la totale suprématie des bourgognes avec 40 vins sur 50. Décidemment, sur les 6 continents, le bourgogne est une valeur sûre, small is beautiful !

Liste 2015 des vins les plus chers du monde d’après le Wine Searcher

  • 1/Henri Jayer : Richebourg Grand Cru (Bourgogne)
  • 2/Domaine de la Romanée-Conti : Romanée-Conti Grand Cru (Bourgogne)
  • 3/Henri Jayer : Cros Parantoux, Vosne-Romanée Premier Cru (Bourgogne)
  • 4/Weingut Egon Müller : Scharzhofberger Riesling Trockenbeerenauslese (Moselle, Allemagne)
  • 5/Domaine Leflaive : Montrachet Grand Cru (Bourgogne)
  • 6/Domaine Georges & Christophe Roumier : Musigny Grand Cru (Bourgogne)
  • 7/Weingut Joh. Jos. Prüm : Wehlener Sonnenuhr Riesling Trockenbeerenauslese (Moselle, Allemagne)
  • 8/Domaine Leroy : Musigny Grand Cru (Bourgogne)
  • 9/Domaine de la Romanée-Conti : Montrachet Grand Cru (Bourgogne)
  • 10/Domaine Jean-Louis Chave : Ermitage Cuvée Cathelin (Rhône)
  • 11/Henri Jayer : Vosne-Romanée (Bourgogne)
  • 12/George Jayer par Henri Jayer : Echezeaux Grand Cru (Bourgogne)
  • 13/Domaine Leroy : Chambertin Grand Cru (Bourgogne)
  • 14/Screaming Eagle : Cabernet Sauvignon Napa Valley (Californie)
  • 15/Domaine Potinet-Ampeau : Perrières, Meursault Premier Cru (Bourgogne)
  • 16/Domaine du Comte Liger-Belair : La Romanée Grand Cru (Bourgogne)
  • 17/Domaine de la Romanée-Conti : La Tâche Grand Cru Monopole (Bourgogne)
  • 18/Petrus : Pomerol (Bordeaux)
  • 19/Domaine Coche-Dury : Corton-Charlemagne Grand Cru (Bourgogne)
  • 20/Domaine Faiveley : Musigny Grand Cru (Bourgogne)
  • 21/Domaine d’Auvenay : Chevalier-Montrachet Grand Cru (Bourgogne)
  • 22/Domaine Leroy : Richebourg Grand Cru (Bourgogne)
  • 23/Le Pin : Pomerol (Bordeaux)
  • 24/Krug Champagne : Clos d’Ambonnay (Champagne)
  • 25/Domaine d’Auvenay : Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru (Bourgogne)
  • 26/Domaine Leroy : Grands-Echezeaux Grand Cru (Bourgogne)
  • 27/Domaine Potinet-Ampeau : Clos des Chênes, Volnay Premier Cru (Bourgogne)
  • 28/Domaine Leroy : Romanée-Saint-Vivant Grand Cru (Bourgogne)
  • 29/Domaine Leroy : Clos de la Roche Grand Cru (Bourgogne)
  • 30/Domaine de la Romanée-Conti : Richebourg Grand Cru (Bourgogne)
  • 31/Domaine d’Auvenay : Les Bonnes-Mares Grand Cru (Bourgogne)
  • 32/Champagnes Dom Pérignon : P3 Plénitude Brut (Champagne)
  • 33/Domaine Dugat-Py : Chambertin Grand Cru (Bourgogne)
  • 34/Domaine d’Auvenay : Mazis-Chambertin Grand Cru (Bourgogne)
  • 35/Sylvain Cathiard : Romanée-Saint-Vivant Grand Cru (Bourgogne)
  • 36/Domaine Leroy : Latricieres-Chambertin Grand Cru (Bourgogne)
  • 37/Domaine Coche-Dury : Les Perrières, Meursault Premier Cru (Bourgogne)
  • 38/Weingut Egon Müller : Scharzhofberger Riesling Eiswein (Moselle, Allemagne)
  • 39/Domaine Ramonet : Montrachet Grand Cru (Bourgogne) ;
  • 40/Domaine des Comtes Lafon : Montrachet Grand Cru (Bourgogne)
  • 41/Domaine Georges & Christophe Roumier : Les Amoureuses, Chambolle-Musigny Premier Cru (Bourgogne)
  • 42/Domaine de la Romanée-Conti : Romanée-Saint-Vivant Grand Cru (Bourgogne) ;
  • 43/Domaine Leroy : Corton-Charlemagne Grand Cru (Bourgogne) ;
  • 44/Weingut Joh. Jos. Prüm : Sonnenuhr Riesling Beerenauslese (Moselle, Allemagne)
  • 45/Domaine Méo-Camuzet : Vosne-Romanée Premier Cru (Bourgogne)
  • 46/Domaine Leroy : Echezeaux Grand Cru (Bourgogne)
  • 47/Domaine Leroy : Clos de Vougeot Grand Cru (Bourgogne)
  • 48/Domaine de la Romanée-Conti : Grands Echezeaux Grand Cru (Bourgogne)
  • 49/Domaine Armand Rousseau Père et Fils : Chambertin Grand Cru (Bourgogne)
  • 50/Domaine Méo-Camuzet : Richebourg Grand Cru (Bourgogne).

    Richebourg et Cros Parantoux
    Richebourg et Cros Parantoux à Vosne-Romanée. Cros Parantoux : ce minuscule clos accidentée formée de blocs de pierre, difficile à cultiver et longtemps en friche fut repris au milieu des années 50 par Henri Jayer vigneron à Vosne-Romanée qui à coup de barres à mine et de dynamite entreprit de le replanter. Il en achètera la majeure partie dont il commercialisera le vin sous sa propre étiquette à partir de 1978. C’est son neveu Emmanuel Rouget qui à compter du millésime 2002, vinifie la totalité de la propriété d’Henri Jayer. Pour rappel, Cros Parantoux n’a que deux exploitants : le domaine Méo-Camuzet et Emmanuel Rouget. 12 bouteilles de Cros Parantoux 1985 furent adjugées à Hong-Kong en 2012, 199 735 € (soit 16 644 € la bouteille).