Commanderie (Château La Commanderie) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux, vin rouge : ce grand cru, voisin de Cheval Blanc et de Figeac, en limite de l’appellation vient de rentrer dans le classement prestigieux des Saint-Emilion (classement rendu public en septembre 2012). Son vignoble de 6 ha, exposé au sud, dans le prolongement des terrasses graveleuses de Pomerol est planté sur sols sablo-argileux avec crasses de fer en sous-sol. Il est constitué à 85 % de merlot et 15 % de cabernet franc. La Commanderie pratique un mode de culture raisonnée. Les chais se trouvent au cœur du vignoble. Ils comprennent un cuvier béton thermo-régulé, un chai à barriques de première année et à barriques de deuxième année, le tout entièrement rénovés en 2008. La Commanderie s’est vue équiper d’une table de tri optique en 2010.

  • La production annuelle est d’environ 30.000 bouteilles.

Pour les Decoster, deux grands crus classés

Les origines du domaine remonterait au XIIIe siècle, sans doute était-ce l’emplacement d’une commanderie des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem entourée de vignes pour assurer les besoins de la communauté. Après avoir appartenu à la famille Cordier, le château est acquis par Bernard Decoster (ancien président du groupe de matériel électrique Legrand) en 2004. Il venait d’ailleurs d’acheter également le Clos des Jacobins un domaine qui accédera au rang de grand cru classé en 2006. Sous les conseils de Hubert de Bouärd (Château Angélus), les deux vignobles sont restructurés (drainage, renouvellement de certaines parcelles, meilleurs porte-greffes, travail manuel plus qualitatif…). Aujourd’hui, les deux châteaux sont sous la responsabilité de Thibaut Decoster et sa femme Magali, fils et belle-fille de Bernard Decoster. Thibaut avoue qu’il a appris le métier du vin sur le tas, auprès des propriétaires du Château de Fieuzal à Léognan. A titre d’apprentissage, il y resta 3 ans comme ouvrier agricole. Son statut de vigneron s’est confirmé en septembre 2012 avec ses deux grands crus classés.