Château Cos d’Estournel, Deuxième Grand Cru Classé (1855) appellation Saint-Estèphe (Médoc, Bordeaux) vin rouge : Cos signifie en vieux gascon, la colline de cailloux. Il s’agit ici d’une colline d’une vingtaine de mètres de haut au sommet de laquelle le château domine superbement la Gironde. C’est en réalité un impressionnant amoncellement de graves du Quaternaire, arrachées aux Massif Central et aux Pyrénées, et déposées par le retrait du fleuve, sur le socle calcaire de Saint-Estèphe. Cet excédent de graves, spécifique à Cos, oblige la vigne à plonger plus profondément ses racines pour puiser ses besoins dans le sol. Le domaine qui s’étend sur 67 ha est constitué d’une trentaine de parcelles de vignes d’une moyenne d’âge de 35 ans, planté de cabernet sauvignon (58 %), de merlot (38 %), de cabernet franc (2 %), de petit verdot (2 %).

  • La production annuelle est estimée à 360 000 bouteilles.
  • Second vin : Les Pagodes de Cos.

Le Maharadjah du Médoc

En entrant dans Saint-Estèphe, impossible d’échapper à la vue de ces chais, mélange de chinoiseries et de pagodes. Le domaine fut fondé par Louis-Gaspard d’Estournel (1762-1853), qui hérita en 1811 de vignes près du village de Cos. Très rapidement, le succès de ses vins lui permit de les exporter, notamment aux Indes, ce qui lui valut le surnom de Maharadjah. En 1830, il faisait d’ailleurs surmonter ses chais de pagodes chinoisantes, qui devinrent l’image de Cos. Il fit également venir de Zanzibar une porte du XVIIe siècle. Mais Louis-Gaspard d’Estournel dût en 1852, alors qu’il était criblé de dettes, vendre le domaine. Ainsi le domaine passa au cours du XIXe siècle de mains en mains, ce qui n’empêcha pas son classement en 1855 comme Deuxième Grand Cru (et meilleur Saint-Estèphe). En 1917, Cos d’Estournel fut racheté par Fernand Ginestet, grande figure du négoce bordelais. Ses petits-fils, Jean-Marie, Yves et Bruno Prats en héritèrent.

Sous le contrôle de Michel Reybier

Depuis 2000, Cos appartient à Michel Reybier (ancien dirigeant de Justin Bridou et Cochonou). En 2006, une restauration des bâtiments a permis aux pagodes de retrouver leur aspect original. Le domaine Reybier compte aujourd’hui trois autres vignobles dont un voisin, le château Marbuzet. A compter de février 2013, Aymeric de Gironde Directeur commercial d’AXA Millésimes succédera à Jean-Guillaume Prats en qualité de Directeur Général de Cos d’Estournel.