Jasnières, AOC (Loire), appellation de la Sarthe, vins blancs secs, demi-secs, moelleux : jouxtant au nord les Coteaux-du-Loire, l’appellation Jasnières, au nord de Tours ne représente que 61 ha cultivés essentiellement sur les communes de Lhomme et de Ruillé-sur-Loir. La grande chance de ce vignoble niché sur un versant exposé plein sud est de jouir d’un microclimat exceptionnel. Son sol de craies du turonien (tuffeau), décomposée en argiles à silex sur les coteaux pentus offre toute son expression au  chenin, l’unique  cépage de l’appellation. Il donne ici des vins secs, demi-secs ou moelleux (les années exceptionnelles), aussi surprenants que confidentiels ; des vins fruités puis bouquetés caractérisés par un goût de pierre à fusil lorsqu’ils sont secs ; des vins à la belle couleur jaune d’or avec des arômes qui peuvent évoquer l’écorce d’orange, le miel, l’acacia ou l’aubépine lorsqu’ils sont moelleux. Sans doute la qualité la plus remarquable du Jasnières est sa faculté à vieillir des dizaines d’années tout en se bonifiant. On dit d’ailleurs qu’il est le plus jeune des vins vieux. Faudrait-il croire Curnonsky, prince des gastronomes né à Angers en 1872, lorsqu’il affirmait que « trois fois par siècle, le Jasnières est le meilleur vin blanc du monde » ?