La Clape (AOC la Clape) Languedoc

Appellation communale la Clape, des vignes qui regardent la mer (Château Rouquette)
Appellation communale la Clape, des vignes qui regardent la mer (Château Rouquette)

La Clape dans le Languedoc est la première des 12 zones climatiques appartenant à l’appellation Coteaux du Languedoc à se voir accorder à partir du millésime 2015, la reconnaissance communale en AOC. Cette nouvelle appellation ne reconnaît aujourd’hui que les vins rouges (Ils le sont à 80 %) et les blancs. Une victoire après 7 ans d’efforts pour les 25 caves particulières* et les trois coopératives du terroir de la Clape ; une victoire mais aussi des sacrifices, avec notamment l’abandon du rosé. En une dizaine d’années, la moitié de l’encépagement du vignoble a été renouvelé. Depuis 2012, les vignerons appliquent, en effet, les règles du cahier des charges de la future AOC, au niveau de la production, du rendement et de l’encépagement précise Christophe Bousquet président du syndicat de l’appellation et vigneron au château Pech Redon (30 ha labellisés Agriculture Biologique).

*avec une surface moyenne de 30 ha, une taille plutôt importante ce qui caractérise cette appellation.

Un vignoble qui borde la Méditerranée

L’aire de production qui couvre environ 1000 ha s’étend sur 6 communes de l’Aude entre Narbonne et la Méditerranée, sur 17 km de long et 7 km de large. Le terroir de la Clape aux origines insulaires (à l’époque romaine, Narbonne était un port et la Clape, une île) est bordé à l’est par la mer, à l’ouest par de basses plaines alluviales et au sud par les étangs (Gruissan). Son point culminant, le Pech-Redon s’élève à 214 m au dessus de la mer.

Les communes de l’appellation

  • Armissan,
  • Fleury-d’Aude,
  • Gruissan,
  • Narbonne,
  • Narbonne-Plage,
  • Salles-d’Aude.

 La Clape, un tas de cailloux face à la mer

Le massif de la Clape qui signifie tas de cailloux en langue occitane était autrefois une île escarpée qui se rattacha au continent au XIVe siècle par les alluvions pyrénéennes charriées depuis la source de la rivière alimentant l’Aude (fleuve long de 224 km dont la source se situe au Roc d’Aude à 2185 m d’altitude, commune des Angles dans les Pyrénées-Orientales). Ce massif qui s’étend sur 17 000 ha est le plus vaste site naturel classé du Languedoc. Il fut appelé Insula laci  pour ses nombreux lacs dont il ne reste que les cuvettes.

Le massif de la Clape
Le massif de la Clape signifie tas de cailloux en langue occitane

Un vignoble balayé par 13 vents

Si La Clape est l’une des régions les plus ensoleillées de France avec 3000 h de soleil par an c’est aussi l’une des plus sèches. Son sol balayé par les vents est une succession de plateaux rocheux séparés par d’étroits ravins où alternent tapis de pierres plates, de terres rouges au fer oxydé, de marnes grises ou jaunes et de grès rouges ou verts et où chaque cépage a su trouver sa terre d’élection. Pas moins  de 13 vents soufflent en alternance, du nord (le cers, vent très sec dominant à Narbonne) et du marin (vent du sud chaud et humide chargé d’embruns salés). A ces deux principaux vents s’ajoutent la tramontane (vent du nord), le ponant (vent d’ouest aussi fort que le mistral), le labech (vent du sud-ouest), le grégou (vent violent venant du nord-est)…

Des vins marins à 80 % rouges

Face à la mer, ce massif calcaire fissuré et caillouteux où combes et vallons abritent des ilots de vigne est une vaste garrigue couverte de pinèdes (pins d’Alep, pins parasol, et plus au nord, chênes verts). Elle offre aux portes de Narbonne une terre riche de sa biodiversité où se mêlent thym, lavande, genévrier, romarin, chèvrefeuille, salsepareille (qu’on appelle aussi liseron épineux et dont on dit qu’il peut traiter les affections de la peau comme l’eczéma et le psoriasis)…

Une production de 4 millions de bouteilles

La production est aujourd’hui de 4 millions de bouteilles dont 3,2 millions en rouge pour un rendement de 42 hl/ha. Ces bouteilles qui représentent l’essentiel de la commercialisation de l’appellation (les ¾ des volumes) se négocient entre 10 et 15 € sachant que 60 % de la production part à l’export et à la vente directe. Sans doute faut-il préciser que grâce à la proximité du littoral, la région attire quelques 300 000 touristes chaque été.

Des vins rouges aptes au vieillissement

Christophe Bousquet
Christophe Bousquet président du syndicat de l’appellation et vigneron au château Pech Redon (Photo Christophe Bousquet)

Ils sont dominés par 3 cépages principaux : le grenache qui doit représenter au moins 20 % de la surface revendiquée en AOC la Clape puis le mourvèdre et la syrah. En complément on trouve le carignan et le cinsault. Un assemblage d’au moins deux cépages principaux est obligatoire. Les vins rouges représentent aujourd’hui 80 % de la production. Ce sont des vins amples et charpentés aux arômes d’épices et de garrigues. Aptes à l’élevage en barriques, ils se caractérisent  par une bonne aptitude au vieillissement (plus de 4 ans).

Des vins blancs marqués par le bourboulenc

Les vins blancs, avec 5 cépages blancs principaux sont surtout marqués par le bourboulenc (ou malvoisie) qui doit représenter au moins  40 % de la surface revendiquée en AOC la Clape. Au bourboulenc s’ajoutent la clairette, le grenache, le picpoul, la marsanne, la roussanne et le rolle avec comme cépages complémentaires : carignan, maccabeo, terret, ugni et en cépage accessoire, le viognier mais limité à 10 %. Grenache et  bourboulenc doivent représenter au minimum 60 %. Un assemblage d’au moins deux cépages principaux est obligatoire. Ce sont des vins élégants et fins caractérisés par leur cépage principal, le bourboulenc qui leur offre cette robe d’or jaune, ces arômes floraux marqués parfois par une note  d’anis.

Gérard Bertrand, premier producteur de l’AOC la Clape

 

Gérard Bertrand
Gérard Bertrand premier producteur de l’AOC la Clape. Ici à Paris en décembre 2014 (Photo FC)

En acquérant en 2014 en fermage 2 châteaux audois, le château des Karantes et le château de Tarailhan  soit 300 ha dont 60 ha de vignes, le producteur-négociant Gérard Bertrand (Société des Vins Gérard Bertrand) est devenu le premier producteur de l’AOC la Clape. Faut-il rappeler qu’il possède depuis 2002 château l’Hospitalet à Narbonne, un des fleurons de la viticulture méridionale, domaine de 1000 ha dont 60 ha de vignes. Gérard Bertrand d’origine narbonnais ancien international de rugby (équipe du RC Narbonne où il évoluait en troisième ligne puis capitaine du Stade français, il a pris sa retraite de rugbyman en 1997) est un battant. Il s’est taillé un véritable empire du vin après avoir repris à la mort de son père, les 60 ha du domaine familial*.

* Le domaine familial de Villemajou sur le terroir de Boutenac au cœur des Corbières.

Un empire sous le signe de la biodynamie

Les chiffres sont à la hauteur de ce gaillard de près de 2 m : une dizaine de domaines et châteaux dans le Languedoc, au total 600 ha qu’il a entrepris de convertir à la biodynamie (350 ha le sont déjà), 250 employés, une segmentation de ses vins à l’américaine  (vins de cépage, terroirs, grands terroirs, domaines et châteaux, vins icônes et gamme légende vintage). Gérard Bertrand est présent dans plus de 100 pays. Il vise les 100 millions de CA dont 60 % à l’exportation. Il s’est aussi engagé auprès de la Fondation GoodPlanet, présidée par Yann Arthus-Bertrand pour soutenir un projet d’agriculture durable en Languedoc-Roussillon.

La Clape, dans les pages du magazine américain Wine Spectator
La Clape, dans les pages du magazine américain Wine Spectator

L’esthétisme d’une winery californienne

Aux portes de Narbonne, il a investi 5 millions d’€ dans la construction d’un nouveau centre de vinification d’une capacité de 20 000 hl qui vient compléter la cave de l’Hospitalet. C’est une winery digne de Napa Valley (Californie) confiée d’ailleurs à l’architecte Jean-Frédéric Luscher qui a conçu le chai futuriste Dominus Estate dans la Napa Valley, propriété de Christian Moueix (Petrus).

Les 25 caves particulières et 3 caves coopératives 

Armissan

  • Domaine l’Angel : mchlklein@aol.com /www.domainelangel-free.fr
  • Château Camplazens : wine@camplazens.com / www.camplazens.com

Fleury d’Aude

  • Chateau d’Anglès : info@chateaudangles.com / www.chateaudangles.com
  • Domaine Ferri Arnaud : catyferri-domaineferriarnaud@wanadoo.fr
  • Château Laquirou : david.laquirou@orange.fr /www.chateaulaquirou.com
  • Château Mire l’Etang : mireletang@wanadoo.fr /www.château-mire-letang.com
  • Château Moyau : info@moyau.com /www.moyau.com
  • Château La Négly : lanegly@wanadoo.fr
  • Domaine Combe des Ducs : combedesducs@voila.fr
  • La Vendémiaire : coopvendemiaire@wanadoo.fr /www.lavendemiaire.com

Gruissan

  • Cave de Gruissan : contact@cavedegruissan.com

Narbonne

  • Château Abbaye des Monges : info@abbaye-des-monges.com / www.abbaye-des monges@wanadoo.fr
  • Château Capitoul : contact@chateau-capitoul.com /www.chateau-capitoul.com
  • Domaine de la Fée Bistande : domainerambaud@wanadoo.fr
  • Château de Figuières : dupressoir.stephanie@wanadoo.fr
  • Château L’Hospitalet : vins@gerard-bertrand.com
  • Vignoble Moujan : patrickmazzoleni@yahoo.fr
  • Château Pech Redon : chateaupechredon@wanadoo.fr
  • Château Ricardelle : michel.jousseaume@yahoo.fr
  • Château de Vires : Eric Lignères
  • Domaine des Mongettes : Hubert Granel
  • Mas du Soleilla : info@mas-du-soleilla.com /www.mas-du-soleilla.com

Narbonne-Plage

  • Château des Karantes : nicolas.laverny@karantes.com /www.karantes.com
  • Château Rouquette sur Mer : chai@chateaurouquette.com /www.chateaurouquette.com

    Château Rouquette
    Château Rouquette, domaine familial depuis quatre générations. Jacques Boscary avec son épouse Dominique et ses enfants François et Arnaud gèrent le domaine dont les bâtiments actuels d’exploitation sont établis au plus près de la mer, au pied des falaises de la Clape.

Salles d’Aude

  • Domaine Costeplane : vincent-costeplane@orange.fr
  • Domaine la Combe Saint-Paul : Paul Maury, contact@lacombesaintpaul.com

Vinassan

Château L'Hospitalet,
Château L’Hospitalet, à 15 km de Narbonne, dans le site protégé de la Clape et ses bâtiments dont certains remontent au XVIe siècle. Un domaine de 1000 ha dont 60 ha de vignes. C’est depuis 2002, le siège social de la société de Gérard Bertrand