Barsac, cette appellation du Sauternais concerne des vins blancs moelleux ou liquoreux. Elle s’étend sur 650 ha, à 50 km au sud-est de Bordeaux, rive gauche de la Garonne. Elle profite comme à Sauternes des mêmes bienfaits du micro-climat généré par le Ciron petit affluent de la Garonne. La fraîcheur de ses eaux entraîne les brouillards d’automne. Ils s’installent sur le vignoble, suivi par un soleil radieux qui favorise le développement d’un minuscule champignon, le Botrytis Cinerea, à l’origine de la  pourriture noble et de tous les grands liquoreux. D’ailleurs, les vignobles situés sur la commune de Barsac peuvent bénéficier du choix des deux appellations Sauternes et Barsac. Aux deux endroits, les raisins sont récoltés à surmaturation et par tries successives. Mais Barsac se caractérise  surtout par son relief, un plateau argilo-calcaire avec graviers et sable rouge qui apporte aux vins fortement marqués par le sémillon (avec un apport de sauvignon et parfois de muscadelle) ce brin d’acidité qui en fait tout leur charme. Les vins produits ici sont plus fruités et sans doute plus légers, moins gras, moins liquoreux que les Sauternes. Ils réalisent le parfait mariage sucre-acide avec un nez expressif d’où se dégagent des arômes de miel, de figues séchées et d’acacia. L’appellation héberge dix crus classés. A consommer dès la cinquième année. A garder entre 20 et 50 ans selon les millésimes.

Barsac dans le classement des Sauternes (1855)

Premiers Crus classés

  • Château Coutet
  • Château Climens

Deuxièmes Crus classés

  • Château Myrat
  • Château Doisy- Daëne
  • Château Doisy-Dubroca
  • Château Doisy-Védrines
  • Château Broustet
  • Château Nairac
  • Château Caillou
  • Château Suau