Beychevelle (château), AOC Saint-Julien (Médoc, Bordeaux), Quatrième Cru (classement de 1855), vin rouge : château Beychevelle, est un domaine viticole de 250 ha situé à Saint-Julien-Beychevelle dont 90 ha de vignes sont ancrées sur des graves garonnaises profondes. Ce château qu’on surnomme le Versailles du Médoc pour l’élégance de son architecture classique et son parc à la française, ne pouvait  produire qu’un vin exceptionnel. L’encépagement est dominé comme partout dans le Médoc, par le cabernet sauvignon (62 %), le merlot (31 %), complétés par le cabernet franc (5 %) et le petit verdot (3 %).

La production annuelle est estimée à 400 000 bouteilles.

Seconds vins : Amiral de Beychevelle (Saint-Julien) et Brulières de Beychevelle (Haut-Médoc)

Ce château  forgée par trois siècles d’histoire a toujours appartenu à de puissantes familles qui ont successivement marqué de leur sceau, la vie économique, politique et culturelle de Bordeaux et sa région. Au Moyen Âge déjà, sous les Comtes de Foix-Candale, les vins du domaine quittaient le port situé en contre bas du jardin pour gagner l’Angleterre, les Flandres et les pays germaniques. Sous Henri III, Beychevelle fut le fief des Ducs d’Epernon et notamment du premier d’entre eux, Jean-Louis Nogaret de La Valette, Grand Amiral de France, Gouverneur de Provence puis de Guyenne. Un homme tout-puissant puisque, selon la légende, les navires passant devant son château devaient baisser leurs voiles en signe d’allégeance ! D’où le nom de Baisse-Voile devenu Beychevelle.

Le château  édifié au XVIIe siècle, fut reconstruit par le marquis de Brassier en 1757 et agrandit par la famille Heine (cousin du poète allemand Heinrich Heine). C’est cette même famille qui fit au XIXe siècle construire l’aile nord du château et replanter le vignoble après le désastre du phylloxéra.

En 1890, château Beychevelle passa par mariage à une famille d’hommes politiques, les Achille-Fould. Aymar Achille-Fould, ex Ministre des postes et député, arriva aux commandes du château en 1970. Sur les conseils du Professeur Peynaud éminent œnologue, il mit en place une rigoureuse politique de sélection. Elle donna naissance en 1974 au deuxième vin : Amiral de Beychevelle.

L’accroissement des charges de la propriété conduisit Aymar Achille-Fould à chercher un partenaire pour investir. En 1984, le groupe GMF prit une participation minoritaire dans le capital de la société et racheta 89 % des parts à la mort en 1986d’Aymar Achille-Fould. Les 11 % restants appartiennent à la Caisse de Retraite de la Société Générale. En 1988, le groupe GMF s’associa au Groupe Japonais Suntory pour créer la Société Grands Millésimes de France, actuel propriétaire de Château Beychevelle. Depuis plusieurs années le château Beychevelle s’est engagé dans la démarche d’une production viticole raisonnée selon deux cahiers des charges  Terra vitis et Agriculture Raisonnée.