Fleurie est l’un des 10 grands crus du Beaujolais (vin rouge). Le Fleurie doit-il ses qualités à la madone de Fleurie qui, du haut de sa colline, veille sur les 840 ha de son vignoble ? Le sol est ici constitué de façon plutôt homogène, d’arène granitique, une pierre aux tons rosés. Deux zones sont bien distinctes. Au sommet de l’appellation, au pied de la fameuse chapelle de la Madone, face à un splendide panorama, les sols sont maigres, acides et arides. En descendant ver le bourg, les terrains deviennent plus profonds et argileux.

Le plus féminin

Léger et tendre dès sa première année, le Fleurie gagne en vieillissant un très doux velouté. Mais qui peut résister si longtemps ! Comme tous les Beaujolais, il est issu du gamay noir à jus blanc. On y décèle l’iris, la violette, la rose fanée et ce côté fruité marqué par  la pêche, le cassis et la framboise. D’une superbe robe carminée, on le considère comme le plus féminin des crus du Beaujolais. Il se garde de 2 à 5 ans.

A noter : le village de Fleurie possède la plus ancienne cave coopérative du Beaujolais, fondée en 1927. Aujourd’hui, elle vinifie le tiers de la production