Floc de Gascogne AOC (sud-ouest), vins de liqueur, rosé, blanc : le Floc de Gascogne (« Lou floc », bouquet de fleur en occitan) est une mistelle, c’est à dire un vin muté à l’armagnac (de 16 à 18 %.) Il est produit dans l’aire géographique de l’Armagnac, au cœur de la Gascogne sur un vignoble de coteaux à pentes douces couvrant 780 ha. Il englobe une grande partie du département du Gers mais mord également sur le Lot-et-Garonne et les Landes. On distingue à l’ouest, le Bas-Armagnac constitué de terres acides, à dominantes sableuses ; à l’est, le Haut-Armagnac essentiellement calcaire et au centre, le Ténarèze aux sols argilo-calcaires mêlés au sable.

Les trois règles pour son élaboration

1/ Il ne peut être élaboré qu’à la propriété ou en cave de vinification avec les deux produits de la récolte : raisins de Gascogne et Armagnac.

2/ On ne peut employer que des jus de raisins de plus de 10°de potentiel.

3/Il est obligatoire d’agréer le Floc de Gascogne en bouteille comme le veut son décret d’AOC.

La production est aujourd’hui estimée à un million de bouteilles par an. Elle est élaborée par deux cents producteurs vignerons et six caves coopératives. Le Floc de Gascogne est vendu sous deux couleurs :

–        le Floc de Gascogne rouge. En fait, son appellation officielle le désigne comme « rosé ». Il est issu essentiellement du cabernet franc, du cabernet sauvignon, du merlot et du tannat offrant sous une robe rubis, des arômes de cassis, de fraise, de framboise et de violette.

–        Le Floc de Gascogne blanc.  Il s’élabore à partir principalement de trois cépages : le colombard, l’ugni blanc et le gros manseng. De couleur jaune paille, il est très floral, très vif avec des notes de miel, de fruits secs et de pêche.

Le Floc de Gascogne se boit frappé dans l’année.