Joly (Nicolas) propriétaire  au sein du vignoble de Savennières de la Coulée de Serrant,  l’AOC la plus célèbre d’Anjou (Loire) : Nicolas Joly  possède en Anjou l’un des plus beaux et des plus mythiques vignobles du monde, la Coulée-de-Serrant. Il s’agit de sept hectares plantés en surplomb de la Loire par des moines cisterciens en 1130, sept hectares plantés « au paradis ». Un critique américain du Wine and Spirit a pu écrire : «Parmi les vingt-cinq très grands vignobles du monde… le chenin de la Coulée-de-Serrant n’a aucun équivalent sur terre ».

Enfin une reconnaissance en Appellations d’Origine Contrôlée propres

Le Comité national a approuvé en septembre 2011 la reconnaissance en AOC de Savennières Coulée de Serrant et de Savennières Roche aux Moines. Auparavant Roche aux Moines et Coulée de Serrant étaient des dénominations géographiques complémentaires de l’AOC Savennières. Un décret d’homologation du Journal officiel de la République française rend officielle la reconnaissance de ces deux nouvelles AOC.

  • AOC Savennières Roche aux Moines *
  • AOC Savennières Coulée de Serrant*
Une icône du vin

La presse du monde entier l’encense, le monde du vin l’envie. Nicolas Joly, grand observateur de la nature, est resté vigneron et paysan de sa vigne. Pour elle, pour son chenin, il a pris le chemin de la biodynamie. Il avait découvert dans une vieille librairie, un livre de Rudolf Steiner, le philosophe inventeur de l’anthroposophie, père de la biodynamie. Il va alors quitter les métiers de la banque pour reprendre le domaine de son père, celui que Curnonsky, « le prince des gastronomes » considérait comme produisant l’un des plus grands vins blancs de France.

Dès 1984 il pratique une viticulture biodynamique proscrivant les produits chimiques, pour n’utiliser que les traitements naturels. Mais Nicolas Joly est aussi philosophe militant. Il est l’apôtre d’une nouvelle religion qui regroupe quelques-uns des plus grands vignerons de ce monde.  « Together for the Renaissance of Terroir Wines » tel est le combat de Nicolas Joly, l’homme pressé qui anime séminaires et conférences au Japon, en Australie, aux USA, en Afrique du Sud et en Europe, l’homme qui publia son credo : Le vin du ciel et de la terre aux éditions Sang de la Terre.

* La coulée-de-serrant (propriété en monopole de la famille Joly) est plus restreinte en surface que La Roche aux Moines. La Coulée est située de part et d’autre de la vallée du petit Serrant. La plus grande partie est en pente forte, d’exposition sud-ouest. La roche-aux-moines appartient à plusieurs propriétaires dont la famille Joly qui y détient une vigne de 3,2 ha : Le Clos de la Bergerie. Si La roche aux Moines est moins homogène que La Coulée, on y trouve des cuvées qui n’ont cependant rien à lui envier.