Bordeaux : Brexit, taxes Trump, incertitudes liées aux exportations…

A l’heure de la présentation du dernier millésime 2017 (en vente), de l’annonce de la semaine des Primeurs du millésime 2019, l’Union des Grands Crus de Bordeaux (134 châteaux Bordelais issus de 14 appellations) confirme le dynamisme de ces crus face à un contexte morose.

I/ Le dynamisme des exportations

II/Le millésime 2017 à l’épreuve de la nature

III/Primeur 2019, des perspectives exceptionnelles

IV/Programme de la Semaine des Primeurs Millésime 2019

V/ Qu’est-ce que l’UGCB (Union des Grands Crus de Bordeaux) ?

Ronan Laborde (40 ans), directeur du Château Clinet à Pomerol est depuis un an le nouveau président de l’UGCB. Il a succédé à Olivier Bernard, gérant du Domaine de Chevalier (Graves). « Nos actions promotionnelles dit-il entretiennent l’image des grands crus de Bordeaux à travers le monde. Elles permettent aussi d’explorer de nouveaux marchés (le Vietnam par exemple). Nous sommes en quelque sorte des défricheurs de terrain. Nous ouvrons des pistes pour les équipes commerciales du négoce international de nos vins ! » Photo FC

I/Des exportations au beau fixe pour l’Union des Grands Crus de Bordeaux

Dans un contexte où les indicateurs commerciaux des vins de Bordeaux sont inquiétants (repli des ventes en Grande Surface en France, incertitudes liées au Brexit et impact des Taxes Trump mises en place depuis octobre 2019), l’Union des Grands Crus de Bordeaux affiche une certaine confiance. En témoigne le dernier rapport issu des données douanières avec une activité des exportations de Grands Crus très soutenue, et ce entre juillet 2018 et juin 2019. Les exportations en valeur, pour les vins dont les prix de vente sont supérieurs à 22,50€/bouteille s’élèvent, pour cette période, à 1,5 milliars d’€ soit le chiffre le plus élevé depuis 2012. La hausse mondiale est de 12 % en valeur par rapport à 2017/2018. L’ensemble des marchés est en croissance, avec une augmentation de 30 % sur les Etats-Unis, 22 % au Royaume-Uni, 15 % en Suisse. La Grande Chine (incluant Hong-Kong, Macao) reste, elle, en repli avec une baisse de 1,34 %. « On note une augmentation de la valeur globale exportée et un rééquilibrage des destinations de ventes » explique Ronan Laborde president de l’UGCB (Union des Grands Crus de Bordeaux) et propriétaire du Château Clinet à Pomerol.

*Les raisons de ces chiffres en croissance s’expliquant par le succès des livraisons des primeurs 2016 ainsi qu’une bonne activité sur les millésimes livrables.

II/ Bordeaux millésime 2017, à l’épreuve de la nature

Le 2017 est un millésime marquant pour Bordeaux. La fin d’hiver a été douce et pluvieuse, provoquant un débourrement précoce. Le début de printemps fût ensoleillé favorisant la reprise rapide de la végétation, avec en avril des épisodes historiques de gels. Trois nuits de gels 21, 26 et 27 avril ont amputé 40 % de la production bordelaise. Certains vignobles ont été totalement dévastés, d’autres partiellement touchés et une bonne partie, totalement épargnés. La suite de la saison a été plus douce. La floraison en avance et rapide, sous un temps sec et ensoleillé, a été suivie d’un été sans chaleurs excessives. L’arrière-saison ensoleillée a été accompagnée de quelques pluies, permettant aux raisins de s’épanouir et de produire des baies parfaitement équilibrées. Malgré un rendement inférieur à 2015 et 2016, années exceptionnelles, le millésime 2017 a permis de belles réussites : des liquoreux puissants, des blancs étincelants, et des vins rouges aromatiques et délicats. Pour Ronan Laborde : ce millésime a fait appel à l’humilité, à la patience et à la détermination des vignerons.

III/ Primeurs du Millésime 2019 : des perspectives exceptionnelles !  

Le millésime 2019 s’est distingué par un hiver moins humide que les précédents, et un été unique long, beau et sec avec des journées fin juillet qui ont battu des records de température. Le 23 juillet restera gravé dans les mémoires avec un thermomètre affichant 41°C. Les pluies légères mais régulières, tout au long de la saison, ont permis d’hydrater et de stimuler la vigne. C’est dans une atmosphère propice que les blancs, issus du sauvignon et du sémillon, ont d’abord été vendangés, début septembre, en Graves et Pessac-Léognan. Les pluies de la fin du mois de septembre ont permis de parfaire l’équilibre et la fraîcheur des raisins, à l’approche des vendanges des cépages rouges. C’est, plus mobilisés et attentifs à leurs terroirs que jamais, que les producteurs de Grands Crus ont abordé ce millésime 2019, dans une période où les changements climatiques sont une source de préoccupation partout dans le monde a expliqué Ronan Laborde. Le millésime 2019 dévoile des vins blancs superbes, où les différentes nuances du terroir bordelais (graveleux, gravelo-sableux ou argile-calcaire, pour les terroirs de blancs), s’expriment pleinement. Pour les rouges, le 2019 offre des vins profonds, gourmands, séduisants, d’un très bon potentiel de garde, au sein d’un large territoire qui s’étend des Graves de Saint-Estèphe, au nord-ouest, jusqu’aux terroirs argilo-calcaire de Saint-Emilion, au sud-est. Les vins doux de Sauternes et Barsac présentent des vins savoureux et équilibrés, mais en quantité limitée.

Chai d’élevage du Château Lagrange Saint-Julien Médoc. 118 ha sur 2 croupes de graves günziennes. 300 000 bouteilles (68 % cabernet sauvignon, 27 % merlot, 5 % petit verdot). Elevage de 18 à 20 mois en barriques neuves à 60 %.

IV/Semaine des Primeurs Millésime 2019 (du 30 mars au 2 avril)

La semaine des Primeurs 2019 se tiendra cette année du lundi 30 mars au jeudi 2 avril 2020 à Bordeaux et réunira des milliers d’importateurs, grossistes, distributeurs et amateurs du monde entier.

Dégustation en primeur en avril 2019 (millésime 2018) au Château Carbonnieux à Léognan, Cru Classé de Graves, 92 ha et une production de 180 000 bouteilles en rouge (60 % cabernet sauvignon, 30 % merlot, 7 % cabernet franc, 3 % petit verdot) et 160 000 bouteilles en blanc (65 % sauvignon et 35 % sémillon). Photo AFP

Programme des dégustations réservées aux professionnels de la Distribution et de la Presse

Lundi 30 mars 2020 : 9 h00-17 h00

Dégustation « debout » du millésime 2019 des Crus de l’Union de l’ensemble des appellations (silent tasting). Sur inscription avec validation par créneaux horaires (places limitées) au Hangar 14.                                4 créneaux horaires : 9h-11h // 11h-13h // 13h-15h // 15h-17h (NB : Possibilité de déjeuner sur place pour les visiteurs – Buffet léger debout de 12h à 14h).

Hangar 14 : 173 Quai des Chartrons, 33 000 Bordeaux 

Mardi 31 mars et mercredi 1er avril 2020 : 9h30 à 18h*

Dégustations « debout » et déjeuner dans les Châteaux (par appellation) réservées aux seuls professionnels de la   distribution dûment enregistrés et confirmés. Liste des Châteaux retenus par appellation :

  • Graves et Pessac-Léognan : Château Latour-Martillac
  • Saint-Emilion Grand Cru : Château Balestard La Tonnelle
  • Pomerol : Château La Pointe
  • Margaux, Haut-Médoc Sud : Château Giscours
  • Saint-Julien, Listrac-Médoc & Moulis-en-Médoc : Château Lagrange
  • Pauillac, Saint-Estèphe, Haut-Médoc Nord & Médoc : Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande
  • Sauternes et Barsac : Château La Lagune*(2pm- 7pm)

Jeudi 2 avril 2020 : 9h30 à 18h*

Dégustations « debout » dans les Châteaux (par appellation) élargie aux métiers de la vigne et du vin. Liste des Châteaux retenus par appellation (voir ci-dessus). Pas de déjeuner dans les Châteaux.

V/Qu’est-ce que l’UGCB (Union des Grands Crus de Bordeaux) ?

Grégory Citerneschi directeur de l’UGCB. Pour lui, l’Union des Grands Crus de Bordeaux se place comme une task force ou encore une startup (7 personne en tout) au service de la promotion des grands crus de Bordeaux à travers le monde. Ici, à Paris au Carreau du Temple en février 2020 (Photo FC)

Créée au début des années 1970, elle a pour mission de faire rayonner les Châteaux bordelais à travers le monde. L’Union rassemble 134 crus bordelais, issus des 14 appellations produisant des Grands Crus (Pessac-Léognan, Graves, Saint-Emilion Grand Cru, Pomerol, Listrac-Médoc, Moulis-en-Médoc, Haut-Médoc, Médoc, Margaux, Saint-Julien, Pauillac, Saint-Estèphe, Sauternes et Barsac). Elle propose à ses membres un programme d’événements sur-mesure dans une quinzaine de pays, qui sont les principales destinations des Grands Crus de Bordeaux à I’export (Etats-Unis, Canada, Chine, Hong-Kong, Taiwan, Corée du Sud, Singapour, Japon, Vietnam, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Suisse, Italie, Russie …).

En France, l’Union organise à Bordeaux l’incontournable « Semaine des Primeurs », début avril, qui permet de présenter le dernier millésime produit, alors en-cours d’élevage, ainsi qu’une grande dégustation du dernier millésime livré à Paris, en février, au Carreau du Temple.

Sous l’égide de Union des Grands Crus de Bordeaux, voici les représentants des quelque 134 châteaux-membres de cette Union. Pour eux, UGCB rencontre chaque année 50 000 professionnels et amateurs dans 65 villes et à travers 80 manifestations en France et à l’étranger.

Plus d’info : www.ugcb.net

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

dictum ut vulputate, eleifend ut mi, id sit lectus leo