Château Carbonnieux, AOC Pessac-Léognan (Bordeaux), Cru classé en rouge et en blanc (classement des Graves de 1959) : à une dizaine de kilomètres au sud de Bordeaux, le château Carbonnieux, belle bâtisse du XIVème siècle située sur une crête dominant le ruisseau de l’Eau-Blanche commande l’un des plus vastes vignobles des Graves. Le domaine s’étend  sur 90 ha d’un seul tenant sur un terroir graveleux et de graves profondes. Sur cette surface, 47 ha sont consacrés aux vignes rouges : 60 % cabernet sauvignon, 30 % merlot, 7 % cabernet franc, 1 % petit verdot et 43 ha aux vignes blanches : 65 % sauvignon, 35 % sémillon.

Une production qui fait part égale entre blanc et rouge

A Carbonnieux, l’âge du vignoble est élevé (27 ans pour les rouges, 32 pour les blancs). On pratique ici, l’agriculture raisonnée avec notamment le retour au labour et au travail du sol  pour supprimer les désherbants. A noter aussi cette technique innovante de la libération de phéromones pour créer une confusion sexuelle et supprimer les insecticides contre les vers de la grappe. Dans un souci du respect de l’environnement, château Carbonnieux dispose de sa propre station de traitement des effluents émanant de son activité viticole et vinicole. L’élevage des vins  est de 10 mois en barriques (30 % neuves) avec bâtonnages réguliers pour les blancs et de 18 mois pour les rouges en barriques de 35 à 40 % neuves.

La production fait part égale entre blanc et rouge : 180.000 bouteilles environ par an et dans chaque couleur.

Le château dispose de 2 « second vin » issus de jeunes plants de moins de quinze ans mais bénéficiant des mêmes soins à la vinification et à l’élevage que leur grand frère :

Château La Tour Léognan

  • Pour les rouges : 10 ha  plantés de 60% cabernet sauvignon, 40% merlot. Elevage de 12 mois en barriques (30% neuves). Production : 65 000 bouteilles.
  • Pour les blancs : 5 ha plantés de 70% sauvignon et 30% sémillon. Elevage en barriques de 9 mois (25%neuves). Production : 30 000 bouteilles.

La Croix de Carbonnieux (réservé uniquement au marché traditionnel de la restauration et des cavistes)

  • Pour les rouges : 60 % cabernet sauvignon et 40 % merlot. Elevage de 12 mois en barriques (35 % neuves). Production : 30 000 bouteilles.
  • Pour les blancs : 65 % sauvignon et 35 % sémillon. Elevage de 9 mois en barriques (25 % neuves). Production : 20 000 bouteilles.

Cette eau minérale de Carbonnieux

Édifié pendant la guerre de Cent Ans, château Carbonnieux ne connaîtra pas une véritable renommée sauf peut-être cette légende qui évoque les moines bénédictins propriétaires du cru depuis le XIIIe siècle. Ils avaient l’habitude d’étiqueter leur vin blanc, exceptionnellement limpide eau minérale de Carbonnieux pour le vendre en terre ottomane. Contournant ainsi les interdits islamiques, le précieux breuvage arriva jusqu’à la table du Sultan qui s’exclama Si les eaux minérales françaises sont aussi bonnes, pourquoi ces gens-là prennent-ils la peine de faire du vin ?

Le réveil de la belle endormie

Il fallut attendre le milieu des années 1950 lorsqu’il est racheté par la famille Perrin pour qu’enfin le château sorte de sa léthargie. Une réfection totale à la fois du vignoble et des bâtiments est alors entreprise transformant château Carbonnieux en un des plus beaux domaines de l’appellation Pessac-Léognan. D’ailleurs il fut l’un des châteaux de référence qui  contribua à la création de cette prestigieuse appellation. Il faut dire que depuis son installation à Carbonnieux en 1962, Antony Perrin (mort en 2008) a reconstitué les vignobles du château sur ses meilleurs terroirs. Avec ses deux fils, Éric* et Philibert, la famille continue de mener une politique très qualitative en collaboration avec son chef de culture Jacky Pichon, l’œnologue Romain Racher et les conseil de Denis Dubourdieu.

La famille Perrin possède également deux autres châteaux en appellation Pessac-Léognan :

  • Château Haut-Vigneau situé sur la commune de Martillac qui s’étend sur 20 ha produisant un vin rouge typique de son appellation Pessac-Léognan.
  • Château Lafont Menaut occupant le cœur de l’appellation Pessac-Léognan sur la commune de Martillac, à 15 km au sud de Bordeaux, il compte 14 ha plantés produisant des vins rouges et 3 ha produisant des vins blancs.

*Eric Perrin, propriétaire et co-gérant du château, a pris en 2012 les fonctions de Président de l’union des Crus Classés de Graves. Il succède à Jean-Philippe Delmas (château Haut-Brion) pour une durée de trois ans. Antony Perrin, son père, avait lui aussi occupé cette fonction de 1981 à 1988.