Collioure, cette AOC couvre les vins rouges, rosés, blancs. Cadre paradisiaque ! Un petit port de pêche sur la Méditerranée, avec en arrière plan, des kilomètres de terrasses sur des pentes abruptes ; un sol pauvre retenu par des murettes de pierres sèches longues a-t-on pu calculer de 6 000 km. Tout cet ensemble forme un extraordinaire amphithéâtre face à la mer. Seraient-ce les conditions idéales pour faire de ce vin, un vin exceptionnel, charnu, puissant, ensoleillé, à la richesse aromatique sans égale et aux incomparables parfums d’épices exotiques ?

La plus petite appellation du Roussillon

Avec 507 ha de vignes proches de la frontière espagnole, Collioure est la plus petite appellation du Roussillon. Elle correspond  à la zone d’appellation Banyuls, et s’étend sur les quatre communes portuaires de Collioure, Port-Vendres, Banyuls et Cerbère. Les vins de Collioure sont rouges  à plus de 70 %. Trois cépages représentent au moins 60 % de l’encépagement : le grenache, le mourvèdre et la syrah. Le grenache gris à hauteur de 30 % est réservé aux rosés vinifiés par saignée ou par courte macération. Les vins rouges sont charnus, chaleureux, concentrés, tanniques. Ils se bonifient en bouteilles jusqu’à 10 ans. Les collioures blancs issus majoritairement de vieux ceps de grenache gris et blanc développent des arômes de fruits blancs, de fleurs blanches, avec une surprenante pointe vanillée. A boire dans les 5 ans.