Coopératives : centre vinificateur ou cave possédés et gérés en commun par un groupement de viticulteurs. Les coopératives sont le premier producteur de vins en France ! Des noms qui fleuraient bon la « sociale » du début du XXe siècle : la Laborieuse, l’Avenir, la Fraternelle, l’Espérance, la Madelon, etc. Mais quelle révolution entre ces premières caves coopératives créées en 1901, celle de Maraussan dans l’Hérault (elle n’est plus en activité),  du Haut-Bergeracois, ou encore de Ribeauvillé en Alsace, et des coopératives qui aujourd’hui rivalisent avec les meilleures caves indépendantes ! Elles assurent la conception du vin, de la vinification à la commercialisation. En se regroupant, les vignerons coopérateurs se sont dotés d’outils de production performants.

Grâce à leurs  sociétaires, elles sont souvent accès aux meilleurs terroirs. Un exemple la Chablisienne, qui vinifie 14 % des grands crus de Chablis, ou la Covama (Société coopérative vinicole de la vallée de la Marne) à Château-Thierry, qui regroupe 318 sociétaires exploitant 600 ha avec une production de 4,5 millions de bouteilles de champagne par an. En 1963, cette dernière rachetait la marque Pannier dont elle baptise aujourd’hui ses meilleures cuvées.

Les chiffres clés des coopératives en France

– 870 caves coopératives

– 110 000 vignerons coopérateurs

– 22 000 salariés

– 520 caveaux de dégustation

– 500 millions de cols (75 cl)

– 4 600 millions d’euros de chiffre d’affaires

– 50 % de la production vinicole française : soit :

– 40 % des A. O. C. et A.O. V. D. Q. S.

– 70 % des vins de pays et vins de cépages.