Corps du vin (le)

Corps du vin (le) : c’est en quelque sorte l’impression du poids d’un vin en bouche dû à ses tannins et à sa teneur en alcool d’où l’expression avoir du corps. Il s’agit en fait de la perception que l’on a d’un vin apporté par les éléments qu’il contient selon leur intensité et leur persistance : sucres, alcools, polyalcools, acidité, tannins, sapidité, minéralité. Ainsi en parlant du corps d’un vin, on évoque un vin lourd, un vin puissant, un vin structuré, ou au contraire un vin léger, voire faible. Plus ces éléments sont abondants, plus le vin est puissant ; moins ils sont présents et plus le vin est léger.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Donec quis ultricies adipiscing efficitur. Aliquam id, consectetur neque. accumsan libero