Corton AOC (Bourgogne), Grand Cru de la Côte de Beaune, vin rouge : voici  le seul grand cru rouge de la Côte de Beaune même s’il existe un Corton blanc issu du chardonnay (4 % de la production). Cette vaste appellation de 160 ha plantés de pinot noir se situe au pied de la fameuse montagne de Corton, là où se rencontrent les très grands vignobles de la Côte de Beaune.

Ici, sur les terroirs de la  Montagne de Corton, trois appellations s’interpénètrent :

–         à l’ouest, Pernand-Vergelesses,

–         à l’est,  Ladoix-Serrigny,

–         au sud, AloxeCorton (prononcer Alosse).

Les meilleurs crus occupent le flanc de la montagne de Corton en bordure du bois qui la coiffe, évoquant la coupe de cheveux d’un moine. La pente est raide et l’altitude varie de 230 à 330 m. Le sol d’argile crayeuse, riche en marnes, constitue un terroir d’exception. Chaque lieu-dit ou climat (il en existe 25 dont 18 sur la seule commune d’Aloxe- Corton) peut associer son nom à celui de Corton dont le Clos du Roi, sans doute le plus Corton de tous.

Très tanniques, très denses et même fermés dans leur jeunesse, les Corton restent sur des notes de fruits épicés, cassis et kirch, puis révèlent avec l’âge une extraordinaire puissance aromatique, avec des arômes de sous-bois, de truffe, de venaison et de cuir. Mais faut-il pouvoir les attendre jusqu’ à 7 ans, sachant qu’à l’instar des Pommard, ils sont, de tous les vins de la Côte de Beaune, ceux qui promettent la meilleure garde (entre 20 et 40 ans).