Coulée de Serrant AOC Savennières Coulée de Serrant (Anjou), vin blanc sec : au sein de Savennières, c’est une sorte de super cru, en réalité une micro appellation de 7 ha plantés en 1130 par les moines cisterciens et aujourd’hui, propriété  en monopole de la famille Joly. La Coulée comme aiment l’appeler les initiés se situe à 10 km au sud-ouest d’Angers sur les coteaux qui dominent la rive nord de la Loire D’ailleurs à son sommet, on peut profiter d’un des plus beau panoramas sur le fleuve. Juste  à côté, se dressent les ruines du château fort de la Roche-aux-Moines où le futur Louis VIII, fils de Philippe Auguste mit en déroute en 1214 le roi d’Angleterre, Jean sans Terre.

Le Comité national a approuvé en septembre 2011 la reconnaissance en AOC de Savennières Coulée de Serrant  (comme d’ailleurs pour le cru voisin Roche aux Moines), appellation officielle depuis le décret d’homologation. Auparavant, la Coulée était une dénomination géographique complémentaire de l’AOC Savennières.

Entièrement cultivé en biodynamie

Le vignoble planté de chenin blanc est depuis 1985 entièrement cultivé en biodynamie, excluant toute utilisation d’engrais chimiques, pesticides, désherbant ou produit chimique de synthèse. Il est cultivé en partie à la main et au cheval du fait de la raideur des pentes qui surplombent la Loire. L’âge moyen des vignes est de 30 ans pour la Coulée de Serrant. Les rendements sont en général de 20 à 30 hectolitres par hectares.Un peu de soufre et de bouillie bordelaise (cuivre et chaux) sont utilisés chaque année (10 kg de bouillie environ/ha, dont 2,5 kg de cuivre). Le soufre est un apport bénéfique au moment de la floraison de la vigne. Le cuivre est limité car il freine la vie du sol.Les vendanges sont faites en 2 à 4 tris chaque année.

Encensé par la presse mondiale

Résultat : un vin que la presse française et mondiale encensent : « depuis 1995, le vin est magnifique ; les arômes peuvent être explosifs. Un sublime cocktail d’abricot et de coing avec des notes de miel et de caramel. Le palais est somptueux, le corps très plein mais pas trop lourd ; la texture est de velours, avec une note tannique poivrée parfaitement traversée par une longue veine d’acidité qui culmine dans un fini très riche ». (Decanter, Grande Bretagne, Stephen Brook, oct. 2003)

La Coulée est un vin de garde qui n’atteint son apogée souvent qu’après 10 ou 15 ans, parfois plus.

Attention ! Ce vin doit être carafé 24 h avant et servi à température de cave (minimum 12°). Une bouteille à moitié pleine et rebouchée, s’améliore plusieurs jours dans un réfrigérateur.