Décuvage : lorsque le contenu de la cuve a quasiment fini sa fermentation alcoolique, on procède au pressurage. Le  jus de tire (jus généré naturellement par l’écrasement de la vendange et l’éclatement des baies lors de la fermentation) est transféré dans une autre cuve. C’est le décuvage. Cette opération permet de pouvoir ouvrir la porte de la cuve et de récupérer les raisins avec la pompe à vendanges et de les monter jusqu’au pressoir. La pressurée peut alors commencer. Le premier jus qui sort du pressoir s’appelle  le Paradis, c’est un jus doux et peu alcoolisé. Le jus de presse (jus obtenu après pressurage du raisin) est transféré dans la cuve ou se situe le  jus de tir pour procéder à l’assemblage des deux jus.