Délimitation, délimité : la délimitation d’une aire d’appellation n’a toujours pas de définition juridique.

L’Europe le ferra-t-elle pour délimiter les IGP (indication géographique protégées) dans lesquelles on retrouve les AOP (appellations d’origine protégée) se substituant aux AOC, AO-VDQS et Vins de Pays* ?
En 1997, une commission en a établi les principes. Cette délimitation doit reposer sur des facteurs naturels et sur des facteurs humains. Les facteurs naturels sont constitués par l’ensemble des éléments naturels caractérisant une entité géographique (la géologie, la pédologie, la climatologie, la topographie, la flore naturelle, le réseau hydrographique d’un lieu, etc.). Les facteurs humains sont constitués par l’ensemble des éléments qui requièrent l’intervention de l’homme : usage de production, usage de nom, etc.

*devenus depuis 2009, IGP.