Latitude : les régions viticoles où prospère le vitis vinifera dont sont issus la plupart des vins se situent actuellement entre 25 et 45 degrés de latitude, dans l’hémisphère nord. Cela n’a pas toujours été le cas. Du XIe au XIIIe siècle, la vigne était couramment cultivée dans le sud de l’Angleterre avant de disparaître sous « le petit âge glaciaire » qui s’abattit sur l’Europe entre 1550 et 1850. Les experts scientifiques de l’ONU tablent sur une augmentation des températures à venir de 1,4 à 5,8 degrés. Pour l’hémisphère nord, on considère qu’une augmentation de 1° correspondrait à un déplacement des régions viticoles de 180 km en moyenne vers le nord.