Manseng (cépage blanc) : ce cépage (petit et gros manseng) est originaire des Pyrénées (le piémont pyrénéen) et plus précisément de la région de Pau. Le terme de manseng signifierait « cépage de la maison ». Mans ou manse est la maison du maître par opposition au bordalès, la maison du métayer. Ses variétés, toutes à baies blanches constituent la base des vins blancs des Pyrénées*, du Béarn et de la Gascogne. Ses grappes sont plutôt moyennes et plus ou moins compactes. Sa plus belle expression est sans doute le Jurançon moelleux ou sec. Génétiquement parlant, les mansengs (petit et gros) se situent dans la continuité  de ceux appartenant aux groupes du courbu et du camaraou noir.

* Béarn, Floc, Irouléguy, Jurançon, Pacherenc du Vic-Bihl, AO-VDQS Saint-Mont et Tursan.

– Le petit manseng est un cépage à petites baies et peau épaisse, très apte au passerillage. Il produit tous les grands vins liquoreux de la région (Jurançon et Pacherenc du Vic-Bihl) grâce a son potentiel d’accumulation en sucre et son acidité très élevée à maturité. En Basque, il est appelé icribota et iskiriota zuri tipia (tipi=petit). En Béarn, on le surnomme mansengou.

Ce cépage est le roi des grands moelleux pyrénéens grâce notamment au passerillage qui à l’inverse de la pourriture noble, accroît la concentration au lieu de la dégrader tout en augmentant la teneur en sucres naturels. Cette synergie confère au moelleux de Jurançon leur vivacité singulière.
Le petit Manseng développe ici des arômes de zeste d’agrumes, de fruits confits et d’épices doux. Acidité et légère amertume équilibrent le gras et le moelleux laissant une arrière bouche à la fois riche en arômes et sans dominante sucrée.

– Le gros manseng est le cépage majoritaire des blancs secs du Jurançon. Il rentre dans les assemblages de la plupart des vins du Gers et du Béarn. Il est cultivé sur les sols argilo-calcaires, principalement dans le Sud de la Gascogne, autour de Pau et dans le Pays Basque français. Après avoir été menacé de disparition (58 hectares en 1958), les surfaces sont en progression continue depuis les années 1970 et atteignent désormais près de 3000 ha en 2010. Au Pays basque, il est souvent appelé iskiriota zuri handia (handi=grand).

Le gros manseng est un cépage vigoureux et assez fertile. Il est généralement conduit en taille longue. C’est est un cépage précoce pour son débourrement mais tardif pour sa maturité. Il possède une saveur acide importante qui lui donne une allure très élégante, doté en plus d’une grande puissance.

Ses arômes de coing et d’abricot, s’accompagnent souvent d’une touche florale épicée. Lorsque parfois il est récolté à un stade de surmaturation, il développe alors des touches de fruits confits et exotiques caractéristiques (mangue, ananas, fruits de la passion).