Monthélie AOC Côte de Beaune (Bourgogne) appellation communale et 1ers crus, vins rouge, blanc : le village de Monthélie est situé à sept kilomètres au sud-ouest de Beaune. Son nom (on prononce Month’lie) viendrait de Montelyum, mont du soleil, mont Lyoei, montagne de Bacchus, ou plus vraisemblablement du Celte Mont Olye, hauteur sur la voie. Ce vignoble de 183 ha au centre de la Côte de Beaune, limitrophe d’Auxey-Duresses et de Meursault, prolonge celui de Volnay.

Comme un village de Toscane

Il mérite que l’on s’y arrête, non seulement pour son village médiéval, étagé à flanc de coteau avec ses ruelles en pente, ses pressoirs plus que centenaires, son église du XIIème ou son château du XVIIIème, mais aussi pour l’exceptionnel rapport qualité /prix que procurent ses vins. Le vignoble très groupé, planté entre 230 et 270 m, occupe les flancs d’une combe assez resserrée dans sa partie nord et s’évase vers le sud : Pierre Poupon*, grande plume de la Bourgogne le décrivait ainsi :

…pittoresquement blotti contre l’arrondi de la colline comme la tête de saint Jean au creux de l’épaule du Christ, Monthélie ressemble à un village de Toscane.

*Ecrivain bourguignon mort en 2009, à 92 ans. Il est l’auteur avec Pierre Forgeot d’un ouvrage culte réédité en permanence depuis sa première parution en 1952 : Les vins de Bourgogne aux PUF.

Un vignoble de 183 hectares

  • 43 hectares en appellations régionales,
  • 100 hectares en appellations communales Monthélie,
  • 40 hectares en appellations 1er cru Monthélie.

La vigne exposée sud et sud-est profite d’un sols calcaire, graveleux bathonien (Jurassique moyen) avec de l’argile rouge et des marnes. C’est ici le royaume du pinot noir alors que le chardonnay ne présente que 8% de la superficie de l’appellation. Les meilleures parcelles sont contigües aux Premiers crus de Volnay

Climats classés en 1er cru

Les appellations Monthélie et Monthélie Premier Cru peuvent être suivies ou non du nom du climat (lieu-dit) d’origine du vin.

  • Les Riottes,
  • Sur la Velle,
  • Le Meix Bataille,
  • Le Clos Gauthey,
  • Les Vignes,
  • Le Cas Rougeot,
  • La Taupine,
  • Les Champs Fulliot,
  • Le Village,
  • Le Château Gaillard,
  • Les Duresses,
  • Le Clou des Chênes,
  • Les Clous,
  • Le Clos des Toisières,
  • Les Hauts Brins,
  • Les Barbières.

Un rouge féminin, un blanc proche du Meursault

Le Monthélie possède une robe rubis aux reflets brique. Ses arômes expriment les petits fruits rouges et noirs (cerise, cassis), parfois des notes florales (violette, pivoine), orientés avec l’âge sur le sous-bois, la fougère et les épices. Ferme et veloutée, sa chair repose sur de fins tanins. Il partage avec Volnay l’image d’un vin féminin. Il se conserve de 8 à 10 ans. La production est estimée à 4 840 hl* (dont 1 145 hl en premier cru).

Le Monthélie blanc est proche du voisin Meursault. Il est doté d’une robe paille soutenu. Sur des accents vanillés, il évoque les fleurs blanches (l’aubépine), la pomme reinette, la noisette fraîche. Sa bouche offre une saveur mœlleuse relevée par la nécessaire acidité qui signe les grands vins blancs. A boire entre 3 et 5 ans. La production annuelle se monte à 440 hl* (dont 106 hl en premier cru).

*100 litres = 130 bouteilles.