Péby Faugères (château Péby-Faugère) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux

Péby Faugères (château Péby Faugères) Saint-Emilion Grand Cru classé (2012) Bordeaux, vin rouge : en septembre 2012, Silvio Denz, propriétaire des châteaux Faugères et Peby Faugères voyait  ses deux châteaux promus grands crus classés dans le prestigieux classement des Saint Emilion.

Un cuvée 100 % merlot

Château Péby Faugères se rencontre dans le prolongement de la côte sud de Saint-Émilion dominant la vallée de la Dordogne, à 6 km à l’est de la cité médiévale, en limite de l’appellation Castillon (Castillon-Côtes de Bordeaux). Les 7,45  ha  de Péby Faugères d’un seul tenant  et planté en merlot à 100 %, sont situés sur un coteau argilo-calcaire orienté sud, sud-est, constitué de calcosols (sols bruns calcaires) sur molasses argilo-calcaires. C’est un terroir qui combine à la fois un grand sol ancien et un microclimat lié à la présence de la rivière et à la configuration du coteau en cirque.

En viticulture durable

Péby Faugères est cultivé en viticulture durable* (raisonnée et intégrée) avec taille en guyot double, travail du sol et enherbement, ébourgeonnage de printemps, effeuillages et éclaircissages manuels, vendanges manuelles en cagettes, tables de tri dont une à tri optique.  Toute la partie vinification se fait sous le contrôle de Michel Rolland, l’oenologue conseil  du château  avec vinification intégrale (70 %) en barriques et pour partie en cuves bois tronconiques thermorégulées ; macération préfermentaire à froid, pigeage, pas de filtration, cuvaison douce de trois semaines ; fermentations malolactiques en barriques. La durée de l’élevage est de  18 mois sur lies fines, 100 % en barriques neuves (chêne français).

* Norme environnementale ISO 14001 en 2009

Un chai monumental, une cathédrale du vin

Péby Faugères profite depuis 2009  d’un chai monumental et fonctionnel implanté en haut du plateau, face à la Chartreuse du XVIIIe siècle. Il a été  commandé par Silvio Denz, le propriétaire du château à Mario Botta, grand maitre de la lumière et de la gravité. L’architecte suisse, un tessinois de Lugano, a baptisé son oeuvre  la cathédrale du vin en référence aux nombreux édifices religieux qu’il a conçu et notamment la cathédrale d’Evry. C’est une révolution dans la conception architecturale et technologique d’un chai illustrant admirablement cette première moitié du XXIe siècle : béton, sols en résine époxy, terrasses en pierre de Bourgogne, acier pour les voûtes, lampes LED pour l’éclairage, toitures végétalisées plantées de lavande et de romarin, trieur optique après l’égrappage par caméra linéaire couleur, appareils  supprimant la présence de chlore dans l’eau de lavage des barriques et des cuves bois, etc.

  •  La production annuelle est d’environ 12 000 bouteilles.

Péby Faugères, en l’honneur de son mari

Les terroirs des Châteaux Faugères et Péby Faugères furent la propriété de la famille Guisez  depuis 1823. Lorsqu’en 1987, Pierre-Bernard Guisez (connu sous le nom de Péby) en hérita,  tout le vin était alors vendu à un seul négociant de la place de Bordeaux.  Avec sa femme Corinne, une ancienne publicitaire et le concours de Michel Rolland, il a su au tournant des années 1990, entreprendre un travail de remise à niveau pour redonner au château le prestige perdu. A sa disparition en 1998, à l’âge de 52 ans, Corinne, aidés par leurs filles  continua le travail d’investissement autant dans les vignes que dans les chais. Elle lança même la création d’une super cuvée, Péby-Faugères, en son honneur avec un premier grand millésime (2000) salué  par la critique et notamment par Robert Parker.

Un vin tel un parfum

La famille Guisez fut pourtant contrainte de vendre en 2005 à un homme d’affaires suisse, Silvio Denz, ami du comte Stephan von Neipperg (Château Canon La Gaffelière, La Mondotte…). Silvio Denz est un créateur de parfums, amateur de vins, propriétaire de Lalique (et grand collectionneur de ce maître verrier), il est aussi propriétaire de deux négoces de vins en Suisse. Il possède également le château de Chambrun (Lalande de Pomerol). Il est copropriétaire, avec l’œnologue Peter Sisseck, de château Rocheyron (Saint Emilion Grand Cru), et à l’étranger de Montepeloso en Italie (Toscane) avec Fabio Chiarelotto, et de Clos d’Agon en Espagne (Catalogne). Pour le millésime 2009, en parfumeur,  Silvio Denz décidait  d’offrir au château Péby Faugères un habillage sous forme d’une nouvelle bouteille gravée d’un dessin original de René Lalique Le Merle et les Raisins (le merlot étant en langage populaire un petit merle, grand chapardeur de grains de raisin).

Alors cher Silvio Denz, quel sera donc l’habillage de votre premier millésime classé, château Péby Faugères 2012 ?