Pierre à fusil (arôme du vin) minéralité

Pierre à fusil (arôme du vin) : cet arôme associé à la minéralité (silex chauffé), au fumé (poudre brûlée) est classé dans la famille empyreumatique. À Chablis, avant que le mot minéralité ne soit inventé, on parlait déjà de goût de pierre à fusil, cette odeur très caractéristique que dégageaient les mousquets des fantassins du XVIIe siècle, lorsque les deux silex de mise à feu s’entrechoquaient.

Sucer un caillou

Serait-ce due à la présence de thiols en particulier le benzenemethanethiol, une molécule qui marque plutôt des vins jeunes, issus de vieilles vignes par des notes de type grillé ou brûlé ? Muscadet, Riesling, Chablis (chardonnay), Sancerre (sauvignon) sont des vins dans lesquelles on peut identifier des arômes de silex, de pierre à fusil, de craie, de mine de crayon, de terre. Certains y perçoivent des notes de pétrole et même de coquillages et de l’iode avec pour tous, cette sensation étrange de sucer un caillou.
Tous ces vins ont un point commun, une structure acide dominante qui est l’une des conditions nécessaires à cette expression minérale.