Pisse-Vieille (brouilly, Beaujolais) : Pisse Vieille avec 22 hectares exposés plein sud entre Belleville et Beaujeu sur un  coteau au nord  de l’Ardières,  est le seul climat reconnu officiellement par l’INAO de l’appellation Brouilly*. Il est exploité par une douzaine de vignerons. Pisse-Vieille fait partie de la commune de Cercié, l’une des 6 communes du Brouilly. Ici  les sols sont sableux et pauvres, de décomposition granitique. Ils donnent des vins à la robe d’un rubis intense et profond. Les arômes sont fruités, fruits rouges et griottes avec quelques notes minérales qui restituent le bouquet du gamay.

Pisse vieille, le curé l’a dit !

Ce climat au nom si particulier doit sa réputation à une légende, celle d’une vigneronne très pieuse qui se rendait régulièrement à  confesse pour n’avouer que de banals fautes sans importance. Le curé de Cercié sans doute excédé par cette répétition quasi hebdomadaire, l’admonesta un jour très gentiment  :  Allez ! Et ne pêchez plus ! Mais notre vieille dame était un peu dure d’oreille . Elle entendit : Allez ! Et ne pissez plus !  Il faut dire qu’en patois beaujolais, pêcher se dit pisser. On imagine aisément la suite. La vieille ne fut soulagée de son calvaire que lorsque son mari, inquiet, alla voir le curé pour avoir une explication. De retour chez lui, il lui cria du bas de la colline : Pisse vieille, pisse vieille, le curé la dit ! Ainsi fut baptisé le lieu-dit.

*L’appellation Brouilly  située au nord du département du Rhône, sur le plateau encerclant le Mont Brouilly, sur 6 communes (Odenas, Saint-Lager, Quincié, Cercié, Charentay et Saint-Etienne la Varenne) occupe plus de 1300 hectares, soit 20% de la surface des 10 crus du Beaujolais, ce qui en fait le plus étendu et le plus méridional de ces crus.