Vente des vins des Hospices de Beaune 2017

157e vente des vins des Hospices de Beaune 2017 pour un millésime très prometteur ! Elle se déroulera le dimanche 19 novembre. Elle aura parmi ses parrains, Charles Aznavour, 93 ans, qui soutient la Fondation pour la recherche sur Alzheimer. C’est l’une des 3 associations* choisies cette année par les Hospices de Beaune et pour lesquelles seront versés les profits de 2 pièces de vin (228 litres chacune) mises en vente explicitement à cette fin (les pièces du président). Nul doute que la présence de ce grand chanteur et son aura international marqueront cette vente avec d’autant plus de force que la Bourgogne est la seule région viticole française (et européenne) à se sortir sans dommage d’une année climatique chaotique.

*Avec la Fondation Tara Expéditions représentée par Agnès b, et Julie Depardieu et la Fédération pour la recherche sur le cerveau parrainée par Marc-Olivier Fogiel.

La dream team de cette 157e Vente des vins des Hospices de Beaune réunie à Paris chez Christie’s (octobre 2017). De gauche à droite : Alain Suguenaud, maire de Beaune, Ludivine Griveau, régisseur du domaine viticole des Hospices, Albéric Bichot, président de la Maison Albert Bichot et tout au fond, un peu sur la gauche Edouard Boccon-Gibod, directeur général de Christie’s et François Poher, nouveau directeur de l’Hôpital de Beaune (Photo FC)

Millésime 2017 : l’équilibriste

Ludivine Griveau

Ludivine Griveau est régisseur du domaine viticole des Hospices de Beaune depuis 2015. Ici à Paris chez Christie’s en octobre 2017 (Photo FC)

Alors ce millésime 2017 ? Un millésime d’équilibriste en dit Ludivine Griveau, régisseur du Domaine viticole des Hospices de Beaune ; des vendanges qui ont commencé très tôt avec un état sanitaire superbe et des raisins à parfaite maturité : le chardonnay dès les 26 et 27 août à Pouilly-Fuissé et le 1 septembre en Côte de Beaune tandis que les tous premiers pinots noirs arrivaient en cuverie le 2 septembre, des raisins avec beaucoup de tannins et de couleurs. On s’attend en rouges et en blancs à des vins grandissimes.

* A l’exception du Châtillonais et dans une partie des appellations Chablis et Mâcon touchées par le gel de printemps.

Bourgogne 2017, retour au plein niveau de production

Enfin la Bourgogne retrouve son plein niveau de production alors que partout en France, il y a baisse. Rappelons que la Bourgogne avait enregistré en 2016 l’une de ses plus petites récoltes avec seulement 1,2 million d’hl*. Le millésime 2017 est à la fois qualitatif et quantitatif avec une récolte qui atteint 1,5 million d’hl (20 % de plus que l’année dernière). Cette récolte tombe, au moment où on en avait vraiment besoin. Le millésime 2017 devrait interrompre la malédiction qui pesait jusqu’ici en Bourgogne, sur les millésimes en 7 indiquait Louis-Fabrice Latour, président du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB). Alors faudrait-il comparer le millésime 2017 à celui de 1999, tous les 2 possédant les mêmes caractéristiques.

* Sur les sept premiers mois de 2017, si les volumes ont baissé de 2 %, le chiffre d’affaires des vins de Bourgogne lui a progressé de 8,3 %, à 492,7 millions d’€ sur la période, un record ! Les États-Unis restent le premier marché à l’international, avec une croissance de 4,7 % en volume et de 10,5 % en valeur.

Cuverie des Hospices de Beaune

Cuverie ultra-moderne du domaine des Hospices de Beaune, 2017, l’année du pinot noir

Un domaine au profit exclusif de son hôpital, les Hospices Civils de Beaune

La constante, c’est la charité. Depuis leur création au XVe siècle, les Hospices de Beaune ont pour vocation de soigner les malades et d’aider les nécessiteux. Sous le vocable hospices, on trouve aujourd’hui, un hôpital pilote, des maisons de retraite et une école d’étudiants infirmiers et d’aides-soignantes. François Poher est le nouveau directeur de l’hôpital de Beaune depuis août 2017. Il remplace Antoine Jacquet disparu l’année dernière lors d’un voyage à Pékin organisé par Christie’s pour la promotion de ces ventes.

Au fil des siècles, legs et dons successifs ont permis aux Hospices de constituer un prestigieux domaine viticole. Il compte aujourd’hui 61 ha et s’étend sur toute la région bourguignonne, région dont les Climats sont classés depuis 2015 au patrimoine mondial de l’UNESCO.

85 % des vignes constituées de Premiers et Grands Crus

Un pourcentage exceptionnellement élevé ! Des vignes surtout axées autour de Beaune (Auxey-Duresses, Beaune, Meursault, Monthélie, Pommard, Pernand-Vergelesses, Chassagne-Montrachet, Savigny-les-Beaune, Volnay, Saint Romain et maintenant Santenay). Mais les Hospices sont également propriétaires de vignes en Côte de Nuits, avec les Grands Crus Mazis Chambertin et Clos de la Roche, et en Mâconnais avec des parcelles de Pouilly-Fuissé. 23 vignerons sous la direction de Ludivine Griveau, régisseur du domaine viticole, exploitent le domaine, chacun étant responsable d’un vigneronnage d’environ 2,5 ha.

Une production selon des méthodes de viticulture biologique

Depuis 1995, plus d’herbicides ; des labours effectués été comme hiver et les traitements choisis en fonction de leur capacité de conserver l’équilibre biologique naturel. Depuis 2008, la quasi-totalité des raisins composant les cuvées des Hospices de Beaune a été produite sans l’utilisation de produits de synthèse, selon des méthodes de viticulture biologique. Les vendanges se font manuellement, les raisins étant transportés dans des caisses ajourées à la nouvelle cuverie où se fait, depuis 1994, la vinification. En 2012, d’importants travaux ont été entrepris dans cette cuverie : tables de tri modernisées, système de contrôle de température des cuves de fermentation. Et depuis 2013 tous les raisins sont acheminés par gravité dans les cuves, permettant au raisin d’être acheminé avec moins de manipulations, ce qui améliore ses caractéristiques organoleptiques et son potentiel de garde.

La plus ancienne et la plus célèbre vente de charité vinicole au monde

Hospices de Beaune

Hospices de Beaune et Musée de l’Hôtel-Dieu, ensemble parfaitement préservé depuis sa fondation en 1443 par Nicolas Rolin, Chancelier de Philippe le Bon

Chaque année depuis plus d’un siècle (2017 est la 157e vente), les Hospices civils de Beaune proposent aux enchères la production vinicole de l’année, permettant à l’hôpital de prodiguer les meilleurs soins et d’entretenir ses monuments historiques classés. La vente des Vins des Hospices de Beaune est considérée comme la plus ancienne et la plus célèbre vente de charité vinicole au monde. Elle est l’opportunité de faire l’acquisition d’excellents vins Premiers et Grands Crus (Clos de la Roche, Corton, Meursault, Échezeaux…) tout en perpétuant un patrimoine historique et en soutenant l’institution hospitalière beaunoise.

Des ventes sous le marteau de Christie’s

Christie’s est la première maison de ventes aux enchères dans le monde, avec des ventes aux enchères, de gré à gré et digitales qui ont totalisé 3 milliards d’€ au premier semestre 2017. C’est en 2005 que les Hospices de Beaune se tournent vers Christie’s pour organiser la vente des vins. Afin de promouvoir internationalement cette vente aux enchères, Christie’s organise chaque année des dégustations, en s’appuyant sur son réseau international. Cette année, des dégustations des vins des Hospices ont été organisées dans plusieurs capitales et grandes villes : Londres, Los Angeles, Beijing, Shanghai, Hong Kong, Tokyo, et Singapour sans oublier Paris et Beaune.

Vente des vins par Christie's

C’est en 2005 que les Hospices de Beaune se tournent vers Christie’s pour organiser la vente des vins.

157e vente des vins des Hospices de Beaune, quoi de neuf pour l’édition 2017 ?

I/Trois associations caritatives bénéficiaires

  • La Fondation pour la recherche sur Alzheimer soutenue par Charles Aznavour
  • La Fondation Tara Expéditions, représentée par Agnès b et l’actrice Julie Depardieu
  • La Fédération pour la Recherche sur le cerveau, parrainée par Marc-Olivier Fogiel

Depuis le 18 novembre 1945, les ventes des vins sont présidées par un président d’honneur et depuis 1978, les Hospices de Beaune soutiennent chaque année une ou plusieurs œuvres caritatives en leur versant les profits d’une pièce de vin mise en vente explicitement à cette fin, la Pièce du Président. Pour la 157ème Vente, la Pièce du Président sera composée de deux pièces de 228 litres : Cuvée des Présidents.

Cette année, deux pièces des Présidents de la récolte 2017 aux profits des associations

Les deux pièces des Présidents de 228 litres de la récolte 2017 sont issues de l’appellation Corton Grand-Cru Clos du Roi.

Le Clos du Roi est l’un des plus majestueux Climats des Grands Crus de la mythique colline de Corton. Depuis le XVIe siècle, ce vin est présent à la Cour, et devient l’une des propriétés royales qui lui confère son nom actuel. Enlacé par les Renardes, Bressandes et Perrières, le Corton Clos du Roi regarde vers l’est en se situant en haut de coteau, sur un sol à la roche mère calcaire. Les Hospices de Beaune possèdent environ 0.85 ha de ce Climat, avec des parcelles âgées de 20 à 45 ans environ. Elles constituent la cuvée Baronne du Baÿ. Les raisins 2017 ont été récoltés début septembre, sous un beau soleil : les grappes sont petites, bien mûres et peu nombreuses donc bien concentrées. Il en résulte un vin dense au toucher velours mais corsé en raison d’un millésime particulièrement clément avec les tanins. Déjà dès sa sortie de cuve, c’est un vin qui illustre parfaitement ce beau millésime 2017 : généreux et équilibré.

Corton Clos du Roi

Corton Le Clos-du-Roi*, sur 10,72 ha est sans doute le meilleur emplacement de toute la Montagne, parfaitement exposé plein est, en haut de coteau, sur un sol à la roche mère calcaire. Il est considéré comme « le plus Corton des Cortons ».

*Les Hospices de Beaune possèdent environ 0.85 ha de ce Climat, avec des parcelles âgées de 20 à 45 ans environ. Elles constituent la cuvée Baronne du Baÿ. Les raisins 2017 ont été récoltés début septembre, sous un beau soleil : les grappes sont petites, bien mûres et peu nombreuses donc bien concentrées. Il en résulte un vin dense au toucher velours mais corsé.

II/2017, une nouvelle cuvée léguée, en appellation Puligny-Montrachet

Puligny-Montrachet

Vendanges en cagettes de la parcelle d’une vingtaine d’ares dans l’illustre appellation Puligny-Montrachet en Côte de Beaune qui vient d’être léguée aux Hospices de Beaune.

La tradition de legs est toujours vivante aux Hospices de Beaune. Les deux donations récentes aux Hospices de Beaune dataient de 2011 et 2015, avec une parcelle de Grand Cru Echezeaux (Côte de Nuits), et une parcelle de Chablis Premier Cru Côte de Léchet.

En 2017, c’est le vigneron Bernard Clerc (domaine Henry Clerc) qui lègue une parcelle d’une vingtaine d’ares dans l’illustre appellation Puligny-Montrachet en Côte de Beaune. Les vignes d’une quarantaine d’années sont situées dans le Climat Les Reuchaux dans la partie nord de l’appellation (côté Meursault). Cette nouvelle appellation qui vient compléter les 49 cuvées des Hospices de Beaune. La cuvée portera le nom du donateur et sera en vente aux enchères à l’occasion de ces 157ème vente des vins des Hospices de Beaune.

III/Les 50 cuvées des Hospices de Beaune 2017

La récolte 2017 permet aux Hospices de proposer à la vente 787 pièces, dont 157 pièces de vin blanc et 630 pièces de vin rouge. Ces 787 pièces sont réparties en 50 Cuvées, 33 de vin rouge et 17 de vin blanc. Ces Cuvées sont le résultat d’un assemblage harmonieux de différents climats, ce qui contribue à créer l’originalité des vins du domaine viticole des Hospices de Beaune. Chaque Cuvée porte le nom d’un bienfaiteur des Hospices ou du donateur historique de la vigne.

Pour rappel, en 2016, 464 pièces de vin rouge et 121 pièces (et 2 feuillettes) de vin blanc ont été mises aux enchères de Christie’s et ont rapporté la somme de 7 655 000 €.

33 cuvées de vin rouge 

Enfin un millésime bourguignon avec un pinot qui pinote : the pinot is back ! a pu s’exclamer Ludivine Griveau, régisseur du domaine viticole des Hospices de Beaune.

  • Auxey-Duresses Premier Cru-Les Duresses – Cuvée Boillot
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Brunet
  • Beaune Premier Cru Clos des Avaux
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Cyrot Chaudron
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Dames Hospitalières
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Guigone de Salins
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Hugues et Louis Betault
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Maurice Drouhin
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Nicolas Rolin
  • Beaune Premier Cru – Cuvée Rousseau Deslandes
  • Beaune Premier CruLes Grèves – Cuvée Pierre Floquet
  • Clos De La Roche Grand Cru – Cuvée Cyrot Chaudron
  • Clos De La Roche Grand Cru – Cuvée Georges Kritter
  • Corton Grand Cru – Cuvée Charlotte Dumay
  • Corton Grand Cru-Clos du Roi – Cuvée Baronne du Bay
  • Corton Grand Cru – Cuvée Docteur Peste
  • Echezeaux Grand Cru – Cuvée Jean-Luc Bissey
  • Mazis-Chambertin Grand Cru – Cuvée Madeleine Collignon
  • Monthélie Premier CruLes Duresses – Cuvée Lebelin
  • Pernand-Vergelesses Premier CruLes Vergelesses – Cuvée Rameau Lamarosse
  • Pommard – Cuvée Billardet
  • Pommard Premier Cru – Cuvée Dames de La Charité
  • Pommard – Cuvée Raymond Cyrot
  • Pommard – Cuvée Suzanne Chaudron
  • Pommard Premier Cru-Les Epenots – Cuvée Dom Gobelet
  • Santenay – Cuvée Christine Friedberg
  • Savigny-Les-Beaune Premier Cru-Les Vergelesses – Cuvée Forneret
  • Savigny-Les-Beaune Premier Cru – Cuvée Fouquerand
  • Volnay Premier Cru – Cuvée Blondeau
  • Volnay Premier Cru – Cuvée General Muteau
  • Volnay Premier Cru-Les Santenots – Cuvée Gauvain
  • Volnay Premier Cru-Les Santenots – Cuvée Jehan de Masso

    Hospices de Beaune

    La récolte de 2017 permet aux Hospices de proposer à la vente 787 pièces, dont 157 pièces de vin blanc et 630 pièces de vin rouge récolte 2017

17 cuvées de vin blanc

Corton Charlemagne 2014 des Hospices de Beaune, Cuvée François de Salins (Photo FC)

  • Batard-Montrachet Grand Cru – Cuvée Dames de Flandres
  • Beaune Blanc Premier Cru-Les Montrevenots – Cuvée Suzanne et Raymond
  • Chablis Premier Cru Côte de Léchet – Cuvée Jean-Marc Brocard
  • Corton Grand Cru – Cuvée Docteur Peste
  • Corton-Charlemagne Grand Cru – Cuvée François de Salins*
  • Corton-Charlemagne Grand Cru – Cuvée du Roi Soleil
  • Corton-Vergennes Grand Cru – Cuvée Paul Chanson
  • Meursault Premier CruLes Charmes – Cuvée Albert Griveau
  • Meursault Premier CruLes Charmes – Cuvée de Bahèzre de Lanlay
  • Meursault Premier Cru Les Genévrières – Cuvée Baudot
  • Meursault Premier CruLes Genévrières – Cuvée Philippe Le Bon
  • Meursault Premier Cru Les Poruzots – Cuvée Jehan Humblot
  • Meursault – Cuvée Loppin
  • Meursault – Cuvée Goureau
  • Pouilly-Fuissé – Cuvée Françoise Poisard
  • Puligny-Montrachet – Les Reuchaux – Cuvée Bernard Clerc
  • Saint-Romain Blanc – Cuvée Joseph Menault

Les vignes de ce Corton Charlemagne des Hospices de Beaune font face au sud et au sud-ouest. Elles sont situées au lieu-dit historique Le Charlemagne, remontant depuis la route étroite qui lie Pernand à Aloxe-Corton. Les vignes datent de 1944 pour 58 % d’entre elles, tandis que 27 % furent plantées en 1981 et le reste en 1998. Le nom de Salins est associé à Guigone, co-fondatrice des Hospices de Beaune. Elle eut plusieurs descendants, également bienfaiteurs de l’Institution, dont François de Salins. Prêtre et Chanoine de la Collégiale Notre- Dame de Beaune, il offrit à l’Hôtel-Dieu en 1745 ses vignobles de Savigny et d’Aloxe.

Le vade-mecum de l’acheteur

Avant la vente

1/Vous choisissez

Les Hospices de Beaune proposent à la vente 50 vins. Appelés Cuvées, ils sont présentés en fûts et vendus en primeur, c’est-à-dire issus de la vendange de l’année en cours. Ils devront ensuite être élevés puis mis en bouteilles. A vous de choisir parmi des Premiers et Grands Crus de blanc (Meursault. Corton -Charlemagne) ou rouges (Beaune, Volnay, Pommard, Mazis-Chambertin ou encore Echézeaux). Pour vous aider, Christie’s organise des dégustations avant la vente dans plusieurs villes du monde.

2/Puis décidez comment enchérir

Quatre possibilités s’offrent à vous :

  • Réservez vos places et rendez-vous en personne, dans la salle de vente.
  • Enchérir à distance sur internet via Christie’s LIVETM
  • Par téléphone,
  • Ou encore en laissant un ordre d’achat écrit avant la vente.

3/Votre choix se porte sur une pièce

Une pièce correspond à l’équivalent de 288 bouteilles, soit 24 caisses de 12 bouteilles, ou la quantité équivalente au format qui vous convient (magnum, jéroboams …). Avant la vente, Christie’s publie des notes de dégustations détaillées sur chaque cuvée (accessibles via Christies.com) et peut vous aider à faire votre sélection selon vos envies et votre budget.

Après la vente

4/ Vous devez choisir votre négociant

Après la vente, votre vin sera confié à un négociant-éleveur bourguignon qui en suivra l’évolution jusqu’au moment choisi pour la mise en bouteille (entre 12 et 24 mois après la vente). Christie’s se tient à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter si vous n’êtes pas déjà en contact avec un négociant local.

5/Possibilité de donner à vos bouteilles une touche personnelle

Que vous achetiez seul ou en groupe, il est possible de personnaliser chacune de vos bouteilles en faisant apparaître sur l’étiquette, aux côtés du blason des Hospices, votre nom, celui de votre entreprise, ou d’une association. C’est une façon idéale d’offrir un cadeau personnalisé et de débuter ou compléter votre propre cave.

6/Comment récupérer vos bouteilles ?

Après élevage et après la mise en bouteille, vous pourrez prendre possession de vos bouteilles en Bourgogne, ou les faire expédier selon votre souhait.

Albert Bichot, premier acheteur aux Hospices de Beaune

Albéric Bichot

Albéric Bichot, président des Domaines Albert Bichot. La maison Albert Bichot* est depuis près de 20 ans, le premier acheteur aux Hospices de Beaune, ici chez Christie’s à Paris en octobre 2017 (Photo FC)

La maison Albert Bichot* est depuis près de 20 ans, le premier acheteur aux Hospices de Beaune avec chaque année, environ 100 pièces et 30 cuvées différentes. Depuis 2009, elle se propose d’acheter en primeur les grands vins du Domaine des Hospices de Beaune à partir d’une seule bouteille. Si la Maison achète, elle élève surtout ces vins du Domaine des Hospices durant 12 à 18 mois dans une cave dédiée au centre de Beaune avec dégustations régulières et interventions techniques (soutirage, bâtonnage, ouillage) permettant aux nombreuses cuvées d’atteindre leur apogée, de révéler tout leur potentiel. Cet élevage se fait sous la conduite d’Alain Serveau, directeur technique  ainsi que les œnologues et maîtres de chais de la Maison.

*Lors de ces 15 dernières années, la maison Albert Bichot a soutenu les associations caritatives bénéficiaires de cette vente. 4 clients ont en effet acquis aux côtés d’Albert Bichot les pièces du président tout en en confiant l’élevage à la Maison, comme en 2011 et 2012.

La maison Bichot parmi les plus réputées de Bourgogne a été fondée en 1831 par Bernard Bichot (son expansion à la fin du XIXe siècle est due à son petit-fils, Albert). Depuis 1996, Albéric Bichot (né en 1964) représente la 6e génération à diriger la Maison. Aujourd’hui, elle possède 100 ha de vignes à Chablis, en Côte de Nuits, en Côte de Beaune et en Côte Chalonnaise dont quatre domaines d’exception : le Domaine Long-Depaquit à Chablis (65 ha), le Domaine du Pavillon à Pommard (17 ha), le Domaine du Clos Frantin à Nuits-St-Georges (13 ha) et le Domaine Adélie à Mercurey (4,2 ha). Tous les domaines Albert Bichot sont conduits aujourd’hui en agriculture biologique.

Salle des ventes Hospices de Beaune

Rendez-vous le 19 novembre 2017 dans cette salle lors de la 157e vente de vins des Hospices de Beaune pour un millésime prometteur (Photo FC)

Share
Share
Share