Bois, boisé (dégustation)

Bois, Boisé : pour donner au vin ce goût boisé, 4 pratiques principales sont utilisées :

  • le passage en barrique, de préférence neuve. C’est l’usage traditionnel et légal. Le goût boisé est apporté avec plus ou moins de force selon la nature du bois et son origine et selon les techniques de fabrication des barriques (niveau de chauffe : médium, fort, faible) ;
  • les tannins œnologiques : issus du bois, après macération et extraction, ils se présentent sous forme lyophilisée. Ils sont tolérés ;
  • la liqueur boisée : elle se présente sous forme de solution colorée et parfaitement neutre du point de vue de l’hygiène alimentaire. Son usage est plus fréquent dans le monde des alcools ;
  • les copeaux de bois de chêne : ils peuvent être utilisés dès la vinification, c’est-à-dire incorporés à la vendange, et mêlés au moût pendant la fermentation. L’adjonction est facile et le retrait réalisé lors du pressurage et soutirage à la cuve et cela sans laisser de traces après la vinification.

Le goût boisé permet aux consommateurs, de retrouver dans ces vins un plaisir sans surprise, facilement identifiable et mémorisable mais sans doute au détriment du vin lui-même.

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

Lorem ultricies mi, venenatis dapibus massa Aliquam