Environ chaque semaine, recevez un article de Dico-du-Vin.com

Pas de SPAM, pas de revente d’adresses !

Certification (normes ISO, HACCP, Agri-Confiance, etc.) : de plus en plus d’entreprises viti-vinicoles font face à des exigences en matière de sécurité et d’environnement. Les certifications permettent d’apporter la preuve de la manière dont elles travaillent, de rechercher toute trace de dysfonctionnement et de mettre en œuvre des améliorations éventuelles.

Les normes qui servent de base à la certification d’entreprise sont dans le monde les normes ISO (International Standard Organisation) avec aujourd’hui :

  • ISO 90018/2000 (optimisation des méthodes de travail) ;
  • ISO 14001 (impact sur l’environnement) ;
  • HACCP (hazard analysis critical control point) est la norme qui sert pour la sécurité alimentaire et pour une approche systématique et rationnelle de la maîtrise des dangers microbiologiques, physiques et chimiques dans les aliments comme le vin ;
  • La certification Agri-Confiance est un référentiel qui intègre les principes de l’assurance qualité dans les relations réciproques entre une coopérative et ses adhérents. Elle est devenue en 2002 la norme NF V01-005 (système de management de la qualité de la production agricole) ;
  • Terra Vitis est un référentiel de l’agriculture raisonnée ;
  • BRC (british retail consortium) est un nouveau référentiel créé par les grands distributeurs britanniques pour garantir la sécurité et la traçabilité des produits.

Sans de vrais statistiques fiables il semble cependant que depuis quelques années, le mouvement de certification dans la filière vin se soit accéléré. Il n’est sans doute pas étranger aux exigences croissantes des acheteurs étrangers particulièrement attentifs à ces normes. L’ONIVINS (office national interprofessionnel des vins) en France cofinance les démarches qualité y compris les certifications.