Chaume, Coteaux-du-Layon Premier Cru Chaume (Anjou) Loire

Le hameau de Chaume en Anjou

Le hameau de Chaume en Anjou

Coteaux-du-layon Premier Cru Chaume, le premier cru de la Loire ! Cette prestigieuse appellation d’Anjou ne concerne que les vins blancs moelleux ou liquoreux. Son vignoble de 80 ha le long du Layon est situé sur le hameau de Chaume, à une quinzaine de kilomètres au sud-ouest d’Angers, coté rive gauche de la Loire. On est sur territoire de Rochefort-sur-Loire, commune qui a d’ailleurs l’honneur d’abriter les deux plus prestigieux terroirs des Coteaux du Layon :

 

  • Coteaux-du-layon Premier Cru Chaume
  • Quarts-de-Chaume Grand Cru

Un méli-mélo dans le titre de l’appellation

Domaine du Petit Métris Coteaux-du-layon Premier Cru Chaume

Domaine du Petit Métris Coteaux-du-layon Premier Cru Chaume

Pour aboutir à cette hiérarchie des vins ligériens, quel feuilleton et quel méli-mélo pour le consommateur ! Une comédie en 5 actes :

  • 1/avant 2005, Chaume était une dénomination au sein de l’AOC Coteaux du Layon.
  • 2/Elle fut un temps reconnue comme Premier Cru (millésimes 2002, 2003 et 2004).
  • 3/Elle devint en 2007 l’AOC Chaume.
  • 4/Mais en mars 2009, ce dernier décret du 21 février 2007 est à nouveau annulé par le Conseil d’Etat qui lui reproche d’affaiblir la notoriété de l’appellation Quart-de-Chaume (devenu d’ailleurs en 2011 Grand Cru), d’autant plus que les 2 appellations sont sur la même commune de Rochefort-sur-Loire.
  • 5/ L’INAO  tranchait en septembre 2011 avec un “titre” qui semblait définitif (!) : Coteaux du Layon Premier Cru Chaume. Et pourtant il fallut attendre 2014 et un arrêt du Conseil d’Etat pour officiellement confirmer ce classement.

Aujourd’hui, après plus de 20 ans de démarches, Quarts-de-Chaume obtenait de manière définitive la mention grand cru, ce qui en fait le premier grand cru de Loire! L’arrêt du Conseil d’Etat du 26 février 2014 confirmait dans le même temps l’obtention de la mention premier cru pour l’appellation Coteaux-du-layon Chaume (ces deux AOC avaient entrepris une démarche collective pour valoriser leurs appellations).

Accroché à la corniche angevine

Le vignoble accrochés à la corniche angevine, au surplomb du Layon, occupe le deuxième point le plus culminant du Maine-et-Loire.
Les vignes sont exposées plein sud sur des terrasses de schistes et de grès du socle armoricain aux sols bruns et peu profonds caractéristiques de l’Anjou noir (schiste gréseux, quartz et poudingue sur sous-sol carbonifère). Elles s’éveillent ainsi à l’automne dans les brouillards matinaux pour être ensuite réchauffées par les rayons du soleil. Ce micro climat qui voit pousser une végétation de type méditerranéen est propice au développement de vendanges surmûries qui font les grands vins liquoreux. La récolte par tries successives de grappes botrytisées est répertoriée depuis le XVIIIème siècle.

Le souffle des vents sur les coteaux

Mais l’aire de l’appellation resserrée autour du village de Chaume bénéficie d’un autre facteur climatique : le souffle des vents sur les coteaux. Il a permis l’élaboration d’un mode de surmaturation spécifique à Chaume : le passerillage. C’est une dessiccation naturelle du raisin sous l’action du vent par opposition à la pourriture noble peu employée au sein de cette appellation. Un seul cépage est autorisé, le chenin. Le rendement est fixé à 25 hl/ha. Les raisins sont récoltés manuellement, à surmaturité, par tries successives. Avant fermentation, les moûts doivent présenter une concentration en sucre au moins égale à 272 gr/l et afficher un titre alcoométrique minimum de 12 %. Les Chaume sont des vins d’une très grande élégance avec beaucoup de suavité et de fraîcheur, mêlant des arômes d’agrumes et de coing à des notes de fruits secs. Ils peuvent se garder une bonne dizaine d’années, voire beaucoup plus selon les millésimes.

La production annuelle moyenne est de 1000 hl (133 000 bouteilles de 75 cl) pour 42 producteurs.

Liste non exhaustive de quelques producteurs

  • Château Pierre-Bise (Beaulieu-sur-Layon)
  • Château Soucherie (Beaulieu-sur-Layon)
  • Domaine des Forges (Saint-Aubin de Luigné)
  • Domaine Gaudard (Chaudefonds-sur-Layon)
  • Domaine de la Bergerie (Champ-sur-Layon)
  • Domaine du Petit Métris (Saint-Aubin de Luigné)
  • Pithon-Paillé (Saint-Lambert du Lattay)
  • Patrick Baudouin (Chaudefonds-sur-Layon)
  • La Varière (Vauchrétien)
  • Domaine des Barres (Saint-Aubin de Luigné)
  • Domaine des deux Vallées (Saint-Aubin de Luigné)…
Share

Leave a Comment

You must be logged in to post a comment.

Share
Share