Chiffres clés 2017 de la production mondiale de vins

Les chiffres clés de la production mondiale de vins en 2017 affichent d’après l’OIV*, un net recul. Il est dû en grande partie à des conditions climatiques très défavorables au sein de l’UE. 

*L’OIV (Organisation Internationale de la vigne et du vin) est l’organisme intergouvernemental à caractère scientifique et technique de compétence reconnue dans le domaine de la vigne, du vin, des boissons à base de vin, des raisins de table, des raisins secs et des autres produits issus de la vigne. II est composé de 46 Etats Membres.

Jean-Marie Aurand Directeur Général de l'OIV, lors de la présentation de la conjoncture vitivinicole mondiale 2017 (Photo FC)
Jean-Marie Aurand Directeur Général de l’OIV, lors de la présentation de la conjoncture vitivinicole mondiale 2017, le 24 avril 2018 (Photo FC)

 I/ Surface mondiale du vignoble en 2017

La surface mondiale du vignoble couvre en 2017, 7,6 millions d’ha, une surface qui semble se stabiliser (Voir en annexe 1, les 25 plus grands vignobles mondiaux).

  • Un ralentissement en Chine. En 2017, la croissance du vignoble chinois ralentit sa progression (+ 6 000 ha), alors que la taille du vignoble diminue en Turquie (-20 000 ha) et en Espagne (- 8 000 ha).
  • Les 3 plus grands vignobles du monde : Espagne, Chine et France. En Europe seul le vignoble italien augmente de 5 000 ha. L’Espagne reste largement en tête pour les surfaces cultivées avec presque un million d’hectares devant la Chine (0,87 million ha) et la France (0,79 million ha).
Carte des plus grandes régions viticoles chinoises (en encadré). La Chine possède le deuxième plus grand vignoble du monde avec 870 000 ha après l'Espagne et avant la France. Elle est le septième producteur de vins avec 11,4 millions d'hl.
Carte des plus grandes régions viticoles chinoises (en encadré). La Chine possède en 2017, le deuxième plus grand vignoble du monde avec 870 000 ha, après l’Espagne et avant la France. Elle est le septième producteur de vins avec 11,4 millions d’hl.

II/ Production mondiale de vins en 2017

250 millions d’hl de vins ont été produits dans le monde en 2017, en recul de 8,6 %. Une explication : les conditions climatiques défavorables au sein de l’UE (-14.6 % par rapport à 2016). Voir en annexe 2, les 23 plus grands pays producteurs de vins en 2017.

  • L’Italie premier producteur mondial de vins (42,5 Miohl) confirme sa place de 1er producteur mondial, suivie par la France (36,7 Miohl) et par l’Espagne (32,1 Miohl). Le niveau de production reste élevé aux Etats-Unis (23,3 Miohl) ainsi qu’en Australie (13,7 Miohl).
  • En Amérique du Sud, après une récolte 2016 très marquée par l’influence d’El Niño, les productions vinicoles ont évolué différemment. Si Argentine (11,8 Miohl) et le Brésil (3,4 Miohl) ont progressé par rapport à 2016 retrouvant leurs valeurs moyennes, la production chilienne s’inscrit en recul pour la seconde année consécutive n’atteignant que 9,5 Miohl.
  • En Afrique du Sud le niveau de production s’établit à 10,8 millions d’hectolitres, soit une progression de 2,6 % par rapport à 2016. Selon les premières prévisions, la production de vins en 2018 en Afrique du Sud (fortement affectée par la sécheresse) devrait être inférieure à 2017.
  • Premières estimations de récolte 2018 dans l’Hémisphère Sud. Le niveau de production dans l’Hémisphère Sud reste stable en 2018 (52,7 Miohl). Cette stabilité apparente est la résultante d’évolutions contrastées : si les prévisions pour l’Argentine, le Chili, la Nouvelle-Zélande et l’Uruguay sont positives, la production de vins en 2018 en Afrique du Sud (fortement affectée par la sécheresse), en Australie et au Brésil devrait être inférieure à 2017.
La production de vins en 2017 (OIV)

III/ Consommation mondiale du vin en 2017

La consommation mondiale de vin s’élève en 2017 à 243 millions d’hl de vins, une consommation quasi-stabilisée depuis la crise économique de 2008, avec une tendance positive depuis 3 ans (Voir en annexe 3, la consommation mondiale de vins en litre, par pays et par habitant de + de 15 ans)

  • Une légère hausse a été enregistrée en 2017 après la baisse consécutive à la crise économique de 2008/2009, la consommation mondiale de vin retrouve une orientation positive. Cette tendance à la hausse est observée depuis 2014.
  • Les Etats-Unis, premier consommateur mondial. Avec 32,6 Miohl de vins consommés en 2017, les Etats-Unis confirment leur position de 1er consommateur mondial depuis 2011, suivi par la France (27 Miohl), l’Italie (22,6 Miohl), l’Allemagne (20,2 Miohl) et la Chine (17,9 Miohl). Le recul de la consommation dans les pays historiquement consommateurs – France, Italie et Espagne – semble stabilisé tandis que la consommation aux Etats-Unis, en Chine et en Australie poursuit son développement.

IV/ Les exportations mondiales de vins en 2017

Pour les échanges internationaux, on assiste à augmentation du volume ainsi que de la valeur En 2017, les échanges mondiaux de vin ont augmenté en volume de 3,4 % (108 Miohl) et continuent leur progression en valeur pour atteindre 30 Mrd EUR (+4,8 % par rapport à 2016). Ces échanges sont notamment portés par la progression des exportations de vins effervescents (+11,2 % en volume et +8,9 % en valeur par rapport à 2016). Ces chiffres confirment l’internationalisation croissante du marché de vin (Voir en annexe 4, les principaux pays exportateurs de vins en 2017, en volume et en valeur).

En part des exportations :

  • Les vins en bouteille augmentent en volume et en valeur après une période de stabilisation
  • Les vins effervescents continuent de croître en volume et en valeur
  • Les vins en vrac reculent en volume et en valeur pour la deuxième année consécutive

En volume, part dans les exportations par type de produit en 2017

  • Vrac (+de 2 l) : 35 %
  • Bouteille : 57 %
  • Effervescent : 8 %

En valeur, part des exportations par type de produit

  • Vrac (+de 2 l) : 8 %
  • Bouteille : 72 %
  • Effervescent : 19 %
Une augmentation portée par les vins effervescents. Ces échanges sont notamment portés par la progression des exportations de vins effervescents (+11,2 % en volume et +8,9 % en valeur par rapport à 2016).
Une augmentation portée par les vins effervescents. Ces échanges sont notamment portés par la progression des exportations de vins effervescents (+11,2 % en volume et +8,9 % en valeur par rapport à 2016).

Chiffres à retenir

  • Le monde recense 2500 appellations géographiques relatives aux vins.
  • De 8 % à 12 % sont des surfaces cultivées en bio (en France : 10 %).

Annexe 1

Les 25 plus grands vignobles mondiaux 2017

(Vignobles destinés à la production de raisins de cuve, de table, secs)

  • Espagne: 967 000 ha
  • Chine: 870 000 ha
  • France: 787 000 ha
  • Italie: 695 000 ha
  • Turquie: 448 000 ha
  • Etats-Unis: 441 000 ha
  • Argentine: 223 000 ha
  • Iran: 223 000 ha
  • Chili : 209 000 ha
  • Portugal: 194 000 ha
  • Roumanie: 191 000 ha
  • Australie: 145 000 ha
  • Moldavie: 140 000 ha
  • Indes: 131 000 ha
  • Afrique du Sud: 125 000 ha
  • Grèce: 106 000 ha
  • Allemagne: 102 000 ha
  • Brésil : 86 000 ha
  • Russie: 85 000 ha
  • Egypte: 80 000 ha
  • Hongrie: 68 000 ha
  • Bulgarie: 64 000 ha
  • Géorgie: 48 000 ha
  • Autriche: 46 000 ha
  • Nouvelle-Zélande: 40 00 ha
  • Les 23 plus grands pays producteurs de vins en 2017

Annexe 2

Les 23 plus grands pays producteurs de vins en 2017

(Hors jus et moûts)

  • Italie:42,5 millions hl
  • France: 36,7 millions hl
  • Espagne: 32,1 millions hl
  • Etats-Unis: 23,3 millions hl
  • Australie: 13,7 millions hl
  • Argentine: 11,8 millions hl
  • Chine: 11,4 millions hl
  • Afrique du Sud: 10,8 millions hl
  • Chili: 9,5 millions hl
  • Allemagne: 7,7 millions hl
  • Portugal: 6,6 millions hl
  • Russie: 4,7 millions hl
  • Roumanie: 4,3 millions hl
  • Brésil: 3,4 millions hl
  • Hongrie: 3,1 millions hl
  • Nouvelle-Zélande: 2,9 millions hl
  • Grèce: 2,6 millions hl
  • Autriche: 2,4 millions hl
  • Serbie : 2,3 millions hl
  • Moldavie : 1,8 millions hl
  • Ukraine: 1,2 millions hl
  • Bulgarie: 1,2 millions hl
  • Géorgie: 1,1 millions hl
  • Monde: 250 millions hl

Annexe 3

La consommation mondiale de vins en 2017

(Par habitant, litre par personne, +15 ans)

  • Portugal: 51,4
  • France: 51,2
  • Italie : 43,6
  • Suède: 41
  • Suisse: 39,1
  • Belgique: 31,8
  • Argentine: 28,7
  • Allemagne: 28,3
  • Australie: 28,3
  • Espagne : 25,2
  • Pays-Bas: 24,1
  • Royaume-Uni: 23,8
  • Roumanie: 22,8
  • Chili: 17,1
  • Canada: 16,5
  • Afrique du Sud: 12,1
  • Russie: 7,6
  • Japon: 3,2,
  • Brésil 1,9
  • Chine: 1,5

Annexe 4

Principaux pays exportateurs de vins en 2017

En valeur, la France et l’Italie continuent de dominer le marché avec une part de 30 % et 19 %.

1/En quantité (millions d’hectolitres)

  • Espagne* : 22.1
  • Italie* : 21.4
  • France* : 15.4
  • Chili : 9.8
  • Australie : 8
  • Afrique du Sud : 4.5
  • Allemagne : 3.8
  • Etats-Unis : 3.3
  • Portugal : 2.9
  • Nouvelle-Zélande : 2.5
  • Argentine : 2.2

*A eux 3, ils représentent 55 % du volume du marché mondial

En quantité, l'Espagne est le premier pays exportateur de vins dans le monde avec 22,1 millions d'hl.
En quantité, l’Espagne est le premier pays exportateur de vins dans le monde avec 22,1 millions d’hl.

2/En valeur (en millions d’€)

  • France : 8989
  • Italie: 5873
  • Espagne: 2814
  • Chili : 1741
  • Australie: 1727
  • Etats-Unis: 1280
  • Nouvelle-Zélande: 1054
  • Allemagne: 956
  • Portugal: 752
  • Argentine : 713
  • Afrique du Sud: 583

Les 3 principaux importateurs sont l’Allemagne, le Royaume-Uni et les Etats-Unis (40,2 Miohl de vin) soit environ 40 %du marché en volume.

Le prosecco a dépassé le Champagne sur le marché britannique
Le prosecco a dépassé le Champagne sur le marché britannique (Photo FC)