Cochenille : les cochenilles sont de petits insectes suceurs (appelés aussi « kermès » ou « poux collants ») appartenant au groupe des homoptères, qui s’attaquent aux feuilles et aux sarments de la vigne. Depuis quelques années, ce parasite manifeste une tendance à la pullulation, occasionnant des dégâts d’importance variable selon le climat. Trois espèces se rencontrent fréquemment dans la vigne :

  • le Lécanium du Cornouiller. L’adulte femelle mesure 4 à 6 mm et se présente sous la forme d’une coque globuleuse brun-acajou légèrement brillante.
  • la cochenille floconneuse de la vigne : de dimensions légèrement inférieures à la précédente, cette coche­nille se distingue par l’amas floconneux blanc qui déborde de la carapace au moment de la ponte : c’est l’ovisac, abritant les œufs.
  • la cochenille farineuse de la vigne : la femelle adulte est allongée (3-6 mm de long), gris-rosé, recouverte d’une fine pruine blanchâtre.

Pour lutter contre la cochenille, seules les huiles insecticides semblent être vraiment efficaces, par exemple les oléo-malathions et oléo-parathions. Il est indispensable de traiter les végétaux envahis, en réalisant des pulvérisations abondantes, répétées deux ou trois fois à trois semaines d’intervalle. Sur les vignes, ces insectes sont efficacement combattus par les traitements d’hiver.