Côtes de Provence Fréjus (AOCvins rouges, rosés : situé entre Draguignan et Saint-Raphaël, à l’extrémité est de l’appellation Côtes de Provence, la dénomination Fréjus s’étend sur les premiers contreforts du massif de l’Estérel et bénéficie d’une large ouverture directe sur la mer Méditerranée. Son altitude ne dépasse pas 100 m. Fréjus a été reconnu en 2005 comme terroir dans une hiérarchisation des Côtes de Provence, à l’instar d’ailleurs de la Sainte-Victoire. Puis, ce fut La Londe en 2008 et enfin en 2012, Pierrefeu qui est aujourd’hui, la quatrième dénomination de terroir de l’AOC Côtes de Provence.

Un vignoble bordé par plusieurs massifs

Le vignoble est établi sur des terrains bordés par plusieurs reliefs : au nord par les barres rocheuses de rhyolite rouge ; à l’est par le massif de l’Estérel et l’embouchure de l’Argens fleuve côtier qui se jette dans la Méditerranée ; au sud par le massif cristallin des Maures et à l’ouest à la fois par l’escarpement calcaire des collines du haut Pays et le rétrécissement de la vallée intérieure.

Les communes de l’appellation

L’aire délimitée du terroir de Fréjus couvre tout ou en partie le territoire de 8 communes du département du Var sur 24 ha en production et 235 ha en superficie potentielle.

  • Callas,
  • Fréjus,
  • La Motte,
  • Le Muy,
  • Puget-sur-Argens,
  • Roquebrune-sur-Argens,
  • Saint-Raphaël,
  • Trans-en-Provence.

Mourvèdre, grenache, syrah et tibouren

Dieu fait le vin, les provençiaux le récoltent dit-on ici. Les vins sont tirés du grenache, du mourvèdre, de la syrah et du tibouren.

  • Les rosés représentent 80 % de la production. Ils offrent une robe limpide, d’un rose saumoné pâle à clair. Ce sont des vins marqués par des notes minérales de silex, de fumé. Le bouquet révèle également des arômes de fruits à chair jaune (pêche, abricot), d’agrumes et selon les millésimes de fruits exotiques (mangue, litchi), des notes d’épices (poivre, menthe, vanille) et de fleurs (fleur d’acacia, d’oranger).
  • Les vins rouges  sont élevés en fûts de chêne pendant une période minimum de 6 mois. Ils peuvent se garder de 4 à 5 ans. Ils possèdent une robe rubis aux reflets pourpres évoluant vers des tons plus profonds au vieillissement. L’expression aromatique est marquée par le mourvèdre et la syrah avec des notes de fruits noirs (cerises bigarreaux, mûres), d’épices (poivre, menthe, vanille, cannelle, réglisse) et de fleurs (violette, rose).
  • Les vins blancs sont produits sous l’appellation Côtes de Provence.

La production annuelle en rosé et en rouge est d’environ 900 hl soit l’équivalent de 120 000 bouteilles pour un rendement moyen de 37 hl/ha. L’appellation recense 8 caves particulières et coopératives.

Liste non exhaustive des producteurs

  • Cave Coopérative La Mottoise
  • Château de Cabran
  • Château de Vaucouleurs
  • Château du Rouët
  • Domaine de Curebéasse
  • Domaine de la Vernède
  • Earl du Domaine du Jas d’esclans
  • Esat le Bercail…