Croizet-Bages (château), AOC Pauillac (Médoc, Bordeaux), Cinquième Cru (classement de 1855),  vin rouge : ce domaine rassemble 30 ha, sur le plateau de Bages, proche du grand voisin Lynch-Bages, et de Grand-Puy-Lacoste.  Le sol se compose d’une épaisse couche de graves s’appuyant sur des sables aliotiques ferrugineux spécifiques du plateau de Bages.  Le vignoble se partageant entre 60% de Cabernet Sauvignon, 32% de Merlot, et 8% de Cabernet Franc.

La production annuelle est estimée à 180 000 bouteilles.

Second vin : La Tourelle de Croizet-Bages.

Au cours de la première moitié du 18ème siècle, les frères Croizet, l’un greffier et l’autre notaire, acquièrent de petites parcelles à des paysans voisins, afin de constituer un domaine viticole  au sud de Pauillac. Deux ans avant la classification, un bordelais du nom de Julien Calvé achète le domaine. Le château s’appelle alors Calvé-Croizet. Devenu en 1855 Château Croizet-Bages,  il est classé Cinquième Grand Cru.

Après la première guerre mondiale, il passe aux mains de Jean-Baptiste Monnot, un américain, propriétaire de la célèbre marque « Klaxon ». En 1942, Croizet-Bages est acheté par  Paul Quié, un courtier  en vin à Bercy. Depuis 1968, son fils, Jean-Michel a repris l’exploitation. Il est aujourd’hui entouré de ses enfants. Le château est conseillé par l’œnologue, Jean-Louis Camp.