Dégustation d’agrément : Chaque AOC/AOP se repose sur un terroir qui lui est propre. Ce terroir regroupe un système géo-pédoclimatique unique (ensemble sol, relief, et climatologie) dont l’homme a su tirer profit en y implantant de la vigne conduite selon ses souhaits dans un but de production. L’élaboration de ces vins certifiés AOC est régulée par un décret propre à chaque appellation et les vins sont soumis à des dégustations d’agrément afin de vérifier si l’originalité de l’AOC considérée est respectée.

Cette procédure d’analyse et de dégustation des vins est obligatoire pour bénéficier du certificat délivré par l’INAO donnant droit à l’AOC.

L’agrément après 2009

Depuis 2009, l’agrément des vins n’existe plus. Il est remplacé par le contrôle « produit ». En pratique, il s’agit toujours d’une analyse et d’une dégustation des vins par une commission d’experts indépendants, un organisme d’inspection agréé. Les modalités de prélèvement et de contrôle sont différents des précédents. Ainsi, peut être fait un examen analytique ou organoleptique par sondage lors d’une transaction ou d’un conditionnement.