Édulcorer : opération qui consiste à apporter du sucre aux vins après leur fermentation. Résultat, des vins plus ronds avec une forte sucrosité !

Pour édulcorer le vin, on utilise aujourd’hui des moûts de raisins concentrés rectifiés. Ils sont obtenus à partir de jus de raisins dont on a éliminé tous les composés sauf le sucre.

Jusqu’à présent, cette pratique n’est autorisée que pour les vins de table (vins SIG*), les vins de pays (devenus IGP*depuis 2009 ou certains VQPRD (vins de qualité produits dans une région déterminée) à hauteur maximale de 2 % du taux alcoolique volumique (TAV). Ce taux pourrait d’ailleurs être porté prochainement à 4 %. Il est fort possible également que la Commission européenne étende cette pratique aux AOC (mais à quel taux ?) avec pour contrainte : que les mouts concentrés utilisés pour l’édulcoration proviennent de la même région que l’AOC. Voir Chaptalisation.

*Vins sans indication géographique. IGP : vins avec indication géographique protégée.