Filtre tangentiel
Le filtre tangentiel doté de membranes organiques de la gamme Flavy de Bucher Vaslin. Pour les blancs et les rosés, après l’étape de pressurage, les moûts extraits sont généralement clarifiés par débourbage avant le départ en fermentation. Le volume de jus présent dans ces bourbes est estimé à 10 % du volume total. Le filtre tangentiel permet de récupérer entre 80 et 85 % de ces 10 %. Autre avantage, le jus extrait des bourbes présente un gain œnologique plus riche en acide gras et précurseur d’arômes.

La filtration tangentielle des vins est une technique de filtration qui met en œuvre une membrane (voir plus bas) comme barrière poreuse et sélective pour traiter des moûts, des vins ou des bourbes pour les clarifier et les purifier. Par rapport à la filtration frontale, la filtration tangentielle n’est pas perpendiculaire au support filtrant. Elle évite ainsi dépôts et colmatage avec des débits de filtration stables. Cette filtration possède l’avantage, en un seul passage de clarifier à la fois le vin, de le rendre brillant et stable sur le plan microbiologique.

Deux types de membranes pour la filtration tangentielle

  • les membranes dites organiques car fabriquées à partir de matériaux polymères (bois, laine, glucose, etc.) ;
  • les membranes dites inorganiques car constituées de matériaux céramiques et notamment de fibres creuses en céramique. Elles ont été sélectionnées pour leur faible absorption des polyphénols (molécules bénéfiques pour la santé) et des polysaccharides (forme de glucides) notamment.