Gamay teinturier (cépage rouge)

Gamay teinturier (cépage rouge) : croisement du gamay et du teinturier. Comme le nom l’indique, il donne un jus coloré à l’opposé de la plupart des cépages dont seule  la peau procure la couleur au vin. Trois variétés ont été répertoriées : le gamay Fréaux, le gamay teinturier de Bouze et le gamay teinturier de Chaudenay. Ils sont interdits ou partiellement interdits. Les qualités spécifiques attribuées à ces cépages leur valurent le surnom de « vin médecin ». Ils avaient  pour unique rôle lors d’un assemblage d’équilibrer un autre vin. Quelques pionniers les réhabilitent aujourd’hui à l’instar d’Henri Marionnet en Sologne (Val de Loire).

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2000 – The Flammarion Guide to World Wines
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

elit. ipsum et, Praesent suscipit ultricies velit, Curabitur