Gamay teinturier (cépage rouge) : croisement du gamay et du teinturier. Comme le nom l’indique, il donne un jus coloré à l’opposé de la plupart des cépages dont seule  la peau procure la couleur au vin. Trois variétés ont été répertoriées : le gamay Fréaux, le gamay teinturier de Bouze et le gamay teinturier de Chaudenay. Ils sont interdits ou partiellement interdits. Les qualités spécifiques attribuées à ces cépages leur valurent le surnom de « vin médecin ». Ils avaient  pour unique rôle lors d’un assemblage d’équilibrer un autre vin. Quelques pionniers les réhabilitent aujourd’hui à l’instar d’Henri Marionnet en Sologne (Val de Loire).