Greffage : technique employée depuis le phylloxéra qui consiste à fixer sur un porte-greffe américain* (résistant au phylloxéra) un greffon d’origine locale. Comme la vigne se bouture, il suffit de prendre un sarment et de le mettre en terre pour qu’il prenne racines. En le fixant sur le porte-greffe, on obtient après soudure, un futur cep de vigne.

* L’INRA a lancé en 2005 des essais de porte-greffes transgéniques de vigne à Colmar afin d’acquérir des connaissances sur le phénomène de résistance de la vigne au virus du court-noué, maladie mortelle pour la vigne et, sans traitement.