Hautvillers abritant la tombe de Dom Pérignon mériterait le titre de capitale historique du Champagne. Elle n’est qu’une commune viticole de la Marne dont le vignoble est classée en premier cru. Hautvilliers, au cœur de la Champagne, à 5 km au nord d’Épernay, se situe au carrefour entre la vallée de la Marne et la Montagne de Reims. Ce gros village construit à flanc de coteau mérite amplement le titre de perle du Champagne avec dans son dos, la grande forêt domaniale d’Hautvillers et à ses pieds, une mer de vignes descendant jusqu’à la Marne. Les vignes couvrent 285 ha (41 % pinot meunier, 41 % pinot noir, 18 % chardonnay), travaillées par 141 exploitants dont quelques grandes marques (Moët & Chandon, Roederer, Taittinger). Mais que serait Hautvillers sans Dom Pérignon, le Grand Cellérier de l’abbaye du village qui fit naître, vers 1681, les premières bulles de Champagne, tout au moins celles qui révolutionnèrent les technique de ce vin exceptionnel ? Ici, On est dans le berceau de la légende du  Champagne.

Hautvillers Champagne
Hautvillers, dont on voit l’abbatiale qui abrite le tombeau de Dom Pérignon (Photo FC)

Hautvillers, le village aux 140 enseignes 

Avant de rejoindre l’abbaye, à la lisière du village, une promenade s’impose dans ses rues et ses ruelles pavées. Elles sont jalonnées d’enseignes en fer forgé de style naïf. Sobres ou très colorées, les enseignes dévoilent l’activité des maisons et des bâtiments. Aujourd’hui près de 140 enseignes ornent les rues Altavilloises.
Au premier coup d’œil, certaines peuvent paraître difficiles à déchiffrer. Il faut dire que cette tradition qui vient du Moyen Âge a été remis au goût du jour depuis les années 1950. Elle permet ainsi aux habitants d’exprimer au travers une enseigne leur métier mais aussi leur passion, une petite histoire, une anecdote.
Toutes sont des modèles uniques confectionnées par un ferronnier d’art de la région.

Hautvillers
Village d’Hautvillers en Champagne, ruelle montant vers l’église abbatiale où repose Dom Pérignon (Photo FC)

L’abbaye de Dom Pérignon

C’est ici, dans l’ancienne abbaye bénédictine Saint-Pierre d’Hautvillers fondée en l’an 650 et pillée près de 17 fois qu’on voit arriver en 1668 un jeune moine de 30 ans. Il est moine bénédictin, il porte le nom Dom Pérignon et il a des idées plein la tête. Ne revient-il pas d’un pèlerinage à l’abbaye bénédictine de Saint-Hilaire où il a découvert la méthode de vinification des vins effervescents de Limoux. Sait-il aussi qu’il occupera la charge de cellérier-intendant (économe) de cette abbaye jusqu’à sa mort en 1715. Oenologue de génie, il met au point ici même, la méthode de champagnisation du vin. C’est grâce à ses observations et à ses expérimentations que l’on doit le vin saute bouchon que le monde entier tente de copier ; des innovations qui révolutionnent toutes les techniques de l’époque.

  • assemblage de raisins de différents terroirs,
  • pressurage rapide des raisins noirs pour en extraire un jus blanc (pressurisation fractionnée qui permet d’obtenir un jus blanc à partir de raisins noirs),
  • utilisation des premières bouteilles en verre épais et résistant, en augmentant leur surface (fond creusé) et leur épaisseur, afin de limiter la casse,
  • bouchons en liège afin de contenir la mousse (il avait remarqué ces bouchons en liège sur les gourdes des pèlerins de St Jacques),
  • creusement des caves profondes en pleine craie afin d’obtenir une température constante.

Dom Pérignon s’est éteint 13 jours après Louis XIV

Le vin de Champagne deviendra vite une boisson très célèbre grâce au Premier Ministre de Louis XIV. Ce fut Colbert qui fit connaître le Champagne. Dom Pérignon s’est éteint à 77 ans en 1715, treize jours seulement après la mort du Roi Soleil (Louis XIV) à qui le Champagne doit tant. Il  repose dans le cœur de l’église abbatiale Saint-Sindulphe de Hautvillers, face au choeur sous une dalle en marbre avec cette inscription :

« Ci-gît Dom Pérignon, pendant quarante sept ans cellérier dans ce monastère, son administration des affaires familières lui mérita les plus grands éloges, recommandable par ses vertus et plein d’amour paternel pour les pauvres. Il s’en fut dans sa soixante-dix septième année, l’année 1715. Qu’il repose en paix, Amen. »

L’abbaye (mais pas l’abbatiale) est aujourd’hui propriété privée des Champagne Moët & Chandon (Groupe LVMH). Pour l’anecdote, cette maison fut fondée par Claude Moët qui, dit-on, aurait été ami de Dom Pérignon. Son ami Claude Moët, lui a en tout cas rendu hommage, puisque Moët & Chandon produit aujourd’hui une des grandes cuvées les plus connues de part le monde : Dom Pérignon.

Hautvillers
Hautvillers, intérieure de l’abbatiale où dans le choeur, se trouve le tombeau de Dom Pérignon