Issan (château d’), AOC Margaux (Médoc, Bordeaux), Troisième Cru, (classement de 1855), vin rouge : les 30 ha du vignoble sur sol gravelo-argileux jouissent d’une implantation splendide. Ils s’inclinent du plateau de Cantenac jusqu’à la rive de l’estuaire de la Gironde. L’encépagement est traditionnel : 70 % de cabernet sauvignon et 30 % de merlot. La production annuelle est estimée à 120.000 bouteilles.

Second vin : Blason d’Issan.

Le château d’Issan est l’un des plus anciens du Médoc, un château du XIIIe, XVIIe et XIXe siècle dont les douves sont encore visibles. Il fut rasé et magnifiquement reconstruit au XVIIe siècle. Son vignoble dès le Moyen-Âge avait déjà une belle renommée. Les vins d’Issan furent d’après la légende servis au mariage d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henry Plantagenet.

J. Bruneval en charge de la cave du Prince de Galles écrivait à Henry Powell le 16 janvier 1723 : « Never in my life have I tasted the Château d’Issan so good as vintage ».

Plus près de nous, le Château d’Issan devint à la fin du XIXe siècle le vin favori de l’Empereur François-Joseph à la cour d’Autriche. Cette réputation lui valut sa devise : « Regun meusis aris que deorum » (Pour la table des rois et l’autel des Dieux). Après la vente de la propriété, un peu avant la guerre de 1914, Issan subit une éclipse de près de quarante années. En 1945, il était acheté par les Cruse, vieille famille d’origine danoise arrivée à Bordeaux en 1812 qui restaurèrent le vignoble et ses chais. Le château a aujourd’hui retrouvé tout son lustre sous l’habile gestion des enfants d’Emmanuel Cruse.