La Mondotte (Saint-Emilion Premier Grand Cru classé B) Bordeaux, vin rouge : 2012, quelle année et quel triomphe pour le comte Stephan von Neipperg ! Ses deux châteaux Canon La Gaffelière et La Mondotte étaient promus Premiers Grands Crus Classés B et son Clos de l’Oratoire se voyait également atteindre le rang de Grand Cru Classé lors du dernier classement des Saint-Emilion de septembre 2012.

Plus qu’une seule désignation : La Mondotte

D’abord une précision, depuis 1996 (un millésime grandiose, un vinificateur de talent, Stéphane Derenoncourt, une note spectaculaire de Parker : 97/100 et à la clé, un succès mondial qui propulse à la fois le mini cru et le vinificateur !), le château La Mondotte n’existe plus. Il s’appelle maintenant, La Mondotte, tout simplement. Ses 4,5 ha de vignes sont situés sur le plateau est de Saint-Emilion, contigües à ceux de Troplong-Mondot, et des trois Pavie. Les sols argilo-calcaires, constitués d’argiles très limoneuses, reposent sur un sous-sol rocheux. L’excellente régulation hydrique favorise l’enracinement profond de la vigne. Le drainage naturel de ces sols, dû à la pente accentuée, allié à un ensoleillement exceptionnel, en font un terroir de grande précocité.

Les mêmes soins qu’un vin de garage

L’encépagement fait la part belle au merlot (75 %) pour 25 % de cabernet franc ; des vignes âgées pour la plupart d’une bonne cinquantaine d’années La conduite du vignoble vise à renforcer l’écosystème. L’objectif est d’intervenir le moins possible, en opérant une protection phytosanitaire strictement préventive, une démarche s’inspirant d’une biodynamie pragmatique (amendements strictement organiques, enherbement, ébourgeonnage, épamprage, effeuillage, vendanges vertes, lutte raisonnée contre les maladies…) et avec des rendements qui ne dépassent pas les 30 hl/ha. Les vendanges se font en cagettes avec un double tri avant et après éraflage. Tout l’enjeu en vinification sera d’optimiser le capital d’extraction propre à chaque millésime. La fermentation alcoolique et la macération se font en cuves bois thermorégulées de 20 à 30 jours selon les millésimes, pour que le vin développe tout son potentiel en couleur et en saveur. Le séjour en barriques varie autour de 12 à 24 mois selon les vignobles et les millésimes. Dès 1995,  le comte Stephan von Neipperg avait fait appel  à un brillant vinificateur, Stéphane Derenoncourt (vignerons consultants) qui travaille toujours pour lui. Stéphane Derenoncourt  fait figure aujourd’hui de star des consultants en vin.

La sécurité des Scellés à Bulles Prooftag

Les premiers codes à Bulles ont été utilisés sur une partie de La Mondotte 2005 avant de s’étendre à l’ensemble de la production du millésime 2006 (La Mondotte et Château Canon La Gaffelière). Chaque capsule de bouteille est dotée d’un code à Bulles dont l’unicité et l’authenticité sont facilement vérifiables par le consommateur ce qui contribue à la reconnaissance et à la sécurité de ces vins.

  • La production annuelle de la Mondotte est de 11 000 bouteilles environ.

Stephan von Neipperg, Stéphane Derenoncourt, l’association gagnante

Le domaine n’a pas été créé en 1996 comme certains pourraient le penser mais au XIXe siècle comme le révèle les Editions Cocks-Féret dans leur deuxième édition (1868). En 1971, le Comte Joseph-Hubert von Neipperg déjà propriétaire en Allemagne de vignobles se portait acquéreur de la Mondotte, en même temps que Canon la Gaffelière et le Clos de l’Oratoire. En 1985, il confiait l’administration de ses domaines à son fils, ingénieur agronome alors âgé de 28 ans installé avec son épouse Sigweis à Canon la Gaffelière. Celui ci fera de la Mondotte un laboratoire en vraie grandeur pour développer un vin d’exception. Il faudra cependant à ce mini cru quelques années pour se forger face à ses deux prestigieux aînés, Canon la Gaffelière et Clos de l’Oratoire, sa propre personnalité. Mais quel succès ! Lors de la révision du classement de Saint-Emilion de 1996 et à la demande de la Commission des Vins, La Mondotte se voyait dans l’obligation de disposer de ses propres installations. Les vins étaient alors vinifiés et élevés dans un site séparé (au château Canon La Gaffelière). De lourds investissements furent donc  réalisés afin de satisfaire à cette exigence. 16 ans plus tard, ce même classement (en septembre 2012) officialisait…consacrait ce que tous savait déjà, l’exceptionnelle qualité de la Mondotte.

* Famille issue de la noblesse du Saint-Empire romain germanique et fondatrice du Comté von Neipperg dans la vallée du Württemberg.

Autres vignobles des Comtes von Neipperg (en France)

  • Pessac-Léognan : Clos Marsalette
  • Sauternes : château Guiraud (avec trois autres associés dont Robert Peugeot)
  • Saint-Emilion : château Peyreau
  • Castillon-Côtes de Bordeaux : château d’Aiguilhe
  • Puisseguin-Saint-Emilion : château Soleil