L’Evangile (château) AOC Pomerol (Bordeaux), Premier Grand Cru (classement non officiel), vin rouge : le domaine de 14 ha au sud-est du plateau de Pomerol est bordé au nord par Petrus et séparé de Cheval Blanc en Saint-Emilion que par une petite route.

Ces trois vignobles jouissent d’un curieux accident géologique qui apporte en surface un long trait de graves. Ils se partagent cette terre rare faite de sables et d’argiles avec graves pures et un sous-sol empreint de crasses de fer. L’encépagement est constitué majoritairement de merlot (65 %) complété de cabernet franc (35 %).

La production annuelle est d’environ 5000 caisses.

Second vin : Blason de l’Evangile.

L’Evangile apparaît sur les cadastres pour la première fois en 1741, sous le nom de Fazilleau. La famille Léglise, originaire de Libourne, très active à la constitution du vignoble de Pomerol, est à l’origine du château. Son nom de L’Evangile va lui être donné par l’un de ses propriétaires au XIXe siècle.

En 1862, L’Evangile est racheté par Paul Chaperon dont les héritiers, la famille Ducasse, vont rester propriétaires jusqu’en 1990. C’est à Paul Ducasse qu’on doit la notoriété du domaine et la construction de la demeure Second Empire. Le Cocks Féret dans sa seconde édition en 1868 le répertorie comme un « Premier Cru du Haut-Pomerol »

En 1990, les Domaines Barons de Rothschild (Lafite) acquièrent L’Evangile de la famille Ducasse, entreprenant alors une complète rénovation du vignoble, du cuvier et des chais. Le vignoble est aujourd’hui géré par Jean Pascal Vazart, responsable de l’exploitation.