Lussac-Saint-Émilion, AOC (Bordeaux), appellation satellite de Saint-Émilion, vin rouge : ce vignoble reconstitué au XIIIe siècle par les bénédictins est le plus septentrional de Saint-Émilion.

Il couvre 1440 ha essentiellement de coteaux qui s’étendent au nord de la butte de Saint-Émilion jouissant d’un microclimat idéal. La vigne s’étage de vallons, jusqu’à des plateaux formant une sorte d’amphithéâtre exposé plein sud, sur des sols principalement argilo-calcaires. On y recense beaucoup d’exploitations familiales ne dépassant guère les 5-8 ha. Le cinquième de la production passe par la cave coopérative. Les vins sont plus rustiques dans la partie la plus au nord et plus charmeurs au sud-est, provenant de coteaux argilo-calcaires. Ils sont issus du merlot (souvent majoritaire), du cabernet franc et du cabernet sauvignon.

Ces vins, élégants et très équilibrés expriment des notes de fruits rouges (fraise, framboise, cerise) soutenues par des accents de réglisse, de pruneaux, de cuir et d’épices. Ils sont souvent tanniques et bien charpentés, développant avec l’âge, des arômes tertiaires, notamment de gibier. Ils possèdent un potentiel de garde allant de 4 à 9 ans.