Magnésium (viticulture) : Le magnésium (Mg) est un oligoélément indispensable à la vigne. Pour assurer l’ensemble de son cycle végétatif, on estime que la vigne en gros a besoin de 5 à 15 kg de magnésium par hectare. La carence en magnésium apparaît le plus fréquemment suite à un déséquilibre potassium/magnésium, particulièrement au cours des années humides aux mois de juin et juillet ; en effet, l’antagonisme entre ces deux éléments fait qu’une forte concentration de potassium dans le sol peut bloquer l’absorption du magnésium par la vigne, même s’il est présent en quantités suffisantes. La carence en magnésium se manifeste entre les nervures des feuilles par un jaunissement sur les cépages blancs et un rougissement sur les cépages rouges.

Si le sol présente un déséquilibre potassium/magnésium, il est possible d’apporter lors de la plantation 200 kg/ha d’oxyde de magnésium appelé également magnésie (formule MgO)*. Par la suite, des apports annuels de 50 kg/ha peuvent être réalisés. Cependant, l’apport foliaire est plus efficace pour corriger une carence, soit du sulfate de magnésium à 2 ou 5%, soit du nitrate de magnésium. L’apport est à réaliser de préférence dès le début de l’étalement des feuilles, et en début véraison en cas de dessèchement des rafles.

 

* Cet apport se fait à partir de trois types de chaux agricole; la chaux calcique ou (ordinaire), la chaux magnésienne et la chaux dolomitique. La pierre à chaux calcique contient de 0 à 5% de magnésium, la chaux magnésienne de 5 à 20% de magnésium et la chaux dolomitique20% et plus.

 

(Sources : Sadef/Fluorimétrie)