Mastroquet (terme argotique pour désigner un cafetier, le troquet ou un débit de boisson) : à l’origine, c’est un marchand de vin qui servait aux ouvriers, au moment de la pause, un demi-setier, soit l’équivalent d’un quart de litre de vin. Ce demi-setier, en argot, se disait demi-stroc ou ma-stroc et par métonymie a désigné le débit de boissons lui-même.

Par une autre origine, mastroquet viendrait de la francisation du mot flamand meisterke qui signifie aubergiste. Très vite on est passé de mastroquet à troquet puis en l’associant à bistrot, on est arrivé à bistroquet.