Mèche soufrée (vinification) : les mèches soufrées, en général sur toile de jute sont à brûler dans des fûts de bois pour éliminer les bactéries, moisissures et ferments qui peuvent apparaître après un lessivage. Après avoir été vidées, les barriques sont lavées et on y fait brûler une mèche de soufre de 2,5 g en hiver à 5 g en été pour lutter contre les micro-organismes. Cette pratique est très ancienne puisqu’on a découvert des mèches soufrées dans l’inventaire de 1785 du château d’Yquem !