Méchage (vinification)

Méchage (vinification) : opération qui consiste à aseptiser un fût en introduisant à l’intérieur une mèche de soufre* allumée. Les vapeurs de gaz sulfureux vont alors tuer les bactéries présentes tout en contribuant au sulfitage du vin élevé ensuite dans ce fût.

On peut utiliser une mèche ou une pastille de 10 gr de soufre.

Comment opère-t-on ?

1/ Après le vidage du fût, un lavage (en général à l’eau froide ou chaude :85-90°) et un rinçage doivent être effectués, suivi d’un égouttage de 12 à 24 heures.

2/ La réussite d’une opération de méchage dépend du fait que la surface intérieure du tonneau soit parfaitement sèche

3/ Après le méchage et avant l’utilisation du fût, un dégorgeage doit être entrepris pour éliminer les sulfates dus au méchage. Pour ce faire, il faut remplir le fût d’eau sulfitée à 1 % environ et laisser 3 à 4 jours.

En général on profite du méchage pour effectuer un contrôle olfactif et un contrôle visuel, afin de prévenir l’apparition de moisissures dans le fût.

Enfin, il est recommandé de renouveler l’opération de nettoyage-rinçage-séchage-méchage au moins une fois par mois.

*qu’on appelle aussi dioxyde de soufre (SO2) ou anhydride sulfureux

François

  • 1990 – Les grands vins du monde, préfacé par Gérard Depardieu. 
  • 1992 – Grands et petits vins de France, préfacé par Jean Carmet.
  • 1996 – Le guide des grands et petits vins de France, préfacé par Alain Favereau.
  • 2013 – Les vignobles mythiques, aux éditions Belin préfacé par Pierre Lurton (Cheval Blanc et Yquem).
  • 2014 – Prix Amunategui-Curnonsky décerné par l’APCIG (association professionnelle des chroniqueurs de la gastronomie et du vin).
  • 2016 – Cépages & Vins aux éditions Dunod.
  • 2020 – Cépages & Vins, nouvelle édition, éditions Dunod.

Table des matières

Voir aussi

Nos derniers articles

Voir aussi

Autres articles qui pourraient vous intéresser

ut venenatis, elit. leo suscipit sem, massa Sed dictum