Menetou-Salon AOC du Berry (Loire), rouge, rosé, blanc : ce grand vin de la Loire, fierté du Berry, comptait au XVe siècle parmi ses propriétaires Jacques Cœur, le grand argentier de Charles VII qui acquit la seigneurie de Menetou en 1450. On raconte aussi qu’Agnès Sorel la très officielle maîtresse de ce même roi, quand elle venait ici se reposer sous les vieux tilleuls (encore debout près du château actuel), appréciait le vin du « Clos de la Dame ». Mais faut-il encore remonter plus haut l’histoire de ce vignoble puisqu’on retrouve des actes de l’an 1063, 1097 et 1100, par lesquels le Seigneur de Menetou fait don à différents Ordres religieux de la région, et plus particulièrement à la célèbre Abbaye de Saint-Sulpice-lès-Bourges, de vignes sises au clos de Davet. Doté d’un syndicat viticole dès 1890, Menetou-Salon se développera dans les années 70.

Le vignoble, un peu au nord de Bourges et avant les collines du Sancerrois, d’une superficie de 470 ha, occupe une perspective de coteaux peu élevés sur des marnes kim­méridgiennes du jurassique supérieur, les mêmes qu’à Sancerre, le grand voisin. L’aire d’appellation couvre 10 communes :

  • Menetou-Salon,
  • Aubinges,
  • Morogues,
  • Parassy,
  • Pigny,
  • Quantilly,
  • Saint-Céols,
  • Soulangis,
  • Vignoux-sous-les-Aix,
  • Humbligny.

Tout comme Sancerre, Menetou-Salon partage ses vignes entre :

Le sauvignon :
Il représente 70% des surfaces et 75% de la production des vignobles du Centre-Loire. C’est le cépage unique des vins blancs de Menetou-Salon. Il donne des vins frais et fruités mais aussi légèrement épicés et musqués. Leurs nez marient des arômes d’agrumes et de fleurs blanches. Des pointes poivrées et mentholées relèvent une bouche ronde, pleine et de belle longueur. A garder jusqu’à trois ans

Le pinot noir :
Il est cultivé en Centre-Loire depuis fort longtemps et représente aujourd’hui 20 % de la surface plantée en vigne. C’est le cépage unique des vins rouges et rosés de Menetou-Salon. Ces vins, de couleur rubis, sont souples et parfumés. Les arômes de fruits mûrs, comme la cerise ou la prune, dominent dans des vins qui révèlent en bouche une grande richesse sur des finales de fruits confits. Vins de moyenne garde, ils peuvent se faire attendre jusqu’à 6 ans. Enfin, les Menetou-Salon rosés sont délicats, avec des arômes de fruits blancs et de fruits secs.

Étant le prolongement de son célèbre vignoble voisin, Menetou-Salon avait toute raison de penser entrer dans l’appellation San­cerre. Mais cette possibilité lui fut refusée. Aujourd’hui, juste revanche, lorsqu’un San­cerrois veut s’agrandir, impossible de le faire à Sancerre, le foncier est trop élevé. Il achète donc à Menetou-Salon. Résultat, des vignes si proches, un vin si proche ! Pourrait-il y avoir confusion d’étiquette ? Cette appella­tion regroupe aujourd’hui soixante-dix vignerons dont six vignerons négociants. La production de vin annuelle est de près de 26 000 hectolitres : 16 857 hectolitres de blancs, 8 200 de vins rouges et à peu près 900 hectolitres pour les rosés soit :

–  Menetou-Salon blanc : 2,2 millions de bouteilles
–  Menetou-Salon rouge : 1,1 millions de bouteilles
–  Menetou-Salon rosé : 120 000 bouteilles