Régnié (cru du Beaujolais) vin rouge : à 25 km au nord-ouest de Villefranche-sur- Saône, dans le nord du département du Rhône et orientée au sud face à l’Ardières (affluent de la Saône) Régnié fait partie des 10 grands crus du Beaujolais. Créé en 1988, c’ est en fait le dernier né des crus du Beaujolais.

L’église aux deux clochers

L’appellation couvre les communes de Régnié-Durette et de Lantignié. Elle s’étend sur 393 ha. Sous la vigilance de son imposante église aux deux clochers (le symbole de l’appellation), la commune de Régnié-Durette dévoile ses coteaux recouverts de vignes et ses nombreux hameaux éparpillés sur des pentes douces. Son sous-sol de granit rose, sablonneux et caillouteux offrant des terrains légers peu profonds, riches en éléments minéraux, convient pleinement à l’épanouissement du Gamay noir à jus blanc. Depuis la place de l’église, on découvre un panorama superbe allant de la plaine de la Saône jusqu’à la chaîne des Alpes. Les vignes, plantées sur des coteaux d’une altitude moyenne de 350 mètres, sont principalement orientées au sud-est.

Vinification typiquement beaujolaise

Sa vinification typiquement beaujolaise se fait en grappes entières avec une durée de cuvaison de 8 à 10 jours, selon les millésimes et le vigneron. Après encuvage et première fermentation alcoolique, le raisin est pressé ; jus de tire et jus de presse sont assemblés ; une seconde fermentation, malo-lactique, débute. Son rôle est d’ assouplir les vins en leur ôtant de l’acidité. Pour exprimer le maximum de composants et donner aux vins de la structure, de nombreux vignerons utilisent des techniques consistant à immerger le raisin dans le jus, au cours de la fermentation.

Framboise, groseille, prunelle, mûre et cassis

Fruit du travail de 120 vignerons, le Régnié est un vin parfumé et rond, libérant une longueur en bouche appréciée. Sa robe rouge oscille entre cerise et rubis. C’est un  vin doté d’arômes de framboise, de groseille, de prunelle, de mûre, de cassis avec une note épicée et minérale. Il se conserve jusqu’à 5 ans.

La production annuelle est évaluée à un peu plus de 20 000 hl.